Affaire des assistants parlementaires du FN : Louis Aliot a refusé de se rendre à la convocation de la police

AFP PHOTO / FREDERICK FLORIN

Louis Aliot, qui devait être entendu aujourd’hui dans le cadre de l’affaire des assistants parlementaires FN au Parlement européen, a refusé de se rendre à la convocation de la police.

Le vice-président du Front national, compagnon de Marine Le Pen, élu dimanche député dans les Pyrénées-Orientales, devait être entendu par l’office anticorruption à Nanterre.

Le Front national est visé par une enquête, suspecté d’avoir mis en place un système pour rémunérer ses permanents avec des crédits européens, en les faisant salarier comme assistants parlementaires.

Lire aussi
Assistants parlementaires du FN : 17 élus dans le viseur du Parlement européen
Le Parlement européen lance la procédure de levée de l’immunité de Marine Le Pen
Affaire des assistants parlementaires du FN : le siège du parti perquisitionné

Ce contenu peut également vous intéresser


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages