Affaire Grégory : ce qui s’est dit entre Murielle Bolle et son cousin lors de leur confrontation

 

La confrontation organisée le 28 juillet dernier à Dijon entre Murielle Bolle, témoin clef, et un de ses cousins n’aura pas réussi à lever le mystère pesant depuis 32 ans sur l’affaire Grégory. L’Express et le Monde dévoilent jeudi les détails issus du procès-verbal de la rencontre.

La confrontation aura duré trois heures. Chacun aura campé sur sa version de cette fameuse soirée du 5 novembre 1984, un tournant de l’affaire Grégory. Aujourd’hui libre, Murielle Bolle affrontait le 28 juillet dernier son cousin; Patrick F. Celui-là même qui prétend qu’elle aurait été violentée par sa famille cette nuit-là, afin que l’adolescente de l’époque retire son témoignage accablant pour son beau-frère, Bernard Laroche.

Aujourd’hui, L’Express et le Monde apportent des détails issus du procès-verbal quant au déroulement de cette confrontation. Ce témoin avait fait irruption dans cette affaire judiciaire vieille de 32 ans, le 15 juin dernier seulement.

En réaction à l’arrestation du grand-oncle et de la grand-tante de Grégory Villemin, mort dans la Vologne en octobre 1984, il raconte à BFMTV, le “lynchage” auquel il aurait assisté. Des violences familiales qui auraient conduit Murielle, 15 ans, à se rétracter le lendemain. Depuis elle n’aura jamais dévié de cette version. Patrick F. aurait même recueilli les confidences de sa cousine. Cette dernière aurait bien accompagné Bernard Laroche en voiture lors de l’enlèvement du petit Grégory.

C’est peu dire que la confrontation étaient attendue par l’instruction.

“C’était le 5 ou le 6” 

Mais les explications de ce nouveau témoin “n’auront qu’ajouter à la confusion” commente le Monde. Patrick F. manque de précisions quant à la date exacte de sa présence chez la famille Bolle : “je ne me souviens pas du jour, dit-il, c’était le 5 ou le 6.” Pour les avocats de Murielle Bolle, cette imprécision entame le témoignage.

Autre élément déconcertant, la mère du témoin, MPrompt, n’a pas été entendu par les enquêteurs, alors qu’elle aurait également été présente ce soir-là. Patrick F. prétend d’ailleurs qu’elle se serait “entretenu(e) dans une chambre de la maison familiale ce soir-là avec Murielle Bolle pour préparer sa rétractation”.

Malgré ces approximations, le cousin insiste : “ll est possible que je me sois trompé de date quant à la présence de Me Prompt et sur la date de cet événement. Ce dont je suis certain, c’est que quand on est arrivés, ma mère et moi, il faisait encore jour (…). J’ai participé à repousser les journalistes pendant que la famille montait et elle s’est fait frapper, surtout par sa sœur Marie-Ange. (…) Après l’avocat est monté (…). Ils se sont parlé pendant un grand moment, après ils sont ressortis, Murielle avait le sourire. Son père lui en a encore collé une.

“Pourquoi tu as dit ça ?”

Une scène que réfute Murielle Bolle: “Pour moi, c’est un mensonge. Je n’ai pas été frappée, ni par mes parents ni par ma sœur. J’aimerais qu’il me dise c’était à quelle date ? Le 5, le 6, le 7 ? ».

Si elle admet avoir été un peu secouée par sa sœur Marie-Ange, le 5 novembre, elle n’aurait décidé de se rétracter que le lendemain : “La seule chose que je sais, c’est que Marie-Ange quand elle est rentrée le 5 au soir, elle m’a prise par les épaules et m’a demandé : “mais qu’est-ce que tu as dit, qu’est-ce que tu as dit ?” Ce jour-là, je n’ai parlé à personne.” maintient-elle.

Ne pouvant accréditer ce nouveau témoignage d’éléments de l’enquête, cette confrontation n’aura pas permis d’apporter la lumière sur les éléments obscurs du dossier. Trente-deux après, l’affaire Grégory demeure au point mort.

 À lire aussi :
Confrontation dans l’affaire Grégory : “Chacun est resté sur ses positions”

Affaire Grégory : confrontation entre Murielle Bolle et son cousin le 28 juillet
Affaire Grégory : Murielle Bolle, belle-soeur de Bernard Laroche,entendue
Affaire Grégory : la lettre-testament du juge Lambert envoyée avant son suicide

Les grandes dates de l’Affaire Grégory

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages