Affaire Thévenoud : François Hollande savait mais pensait que c'était "réglé"

AFP – Francois Hollande pose à l’Elysée – mai 2017

Au moment de le nommer au gouvernement, François Hollande connaissait les déboires de Thomas Thévenoud avec le fisc.

Selon France Info, François Hollande savait que Thomas Thévenoud était en délicatesse avec le fisc au moment où il a choisi de le nommer secrétaire d’État au Commerce extérieur. Et dans la précipitation d’un remaniement ministériel, les dernières vérifications n’auraient pas été faites.

“C’est bien réglé son affaire ?”

Quelques minutes avant l’annonce du remaniement, François Hollande aurait montré la liste des nouveaux arrivants à Michel Sapin, ministre des Finances qui aurait alors “sursauté” selon France Info. “C’est bien réglé son affaire ?” aurait alors demandé François Hollande, mais le secrétaire général de l’Élysée était déjà sur le perron du palais présidentiel pour annoncer le nouveau gouvernement. Sauf que.

Passage éclair au gouvernement

Fin août 2014. Thomas Thévenoud, 40 ans, député, s’installe dans ses nouveaux bureaux de secrétaire d’Etat. Mais pas pour longtemps… Sa démission au bout de 9 jours fera de lui le ministre le plus éphémère de la Vème République. La raison ? Depuis plusieurs années Thomas Thévenoud ne déclarait pas ses revenus. Pour sa défense, il évoque sa “phobie administrative”.

Une affaire qui tombe d’autant plus mal qu’elle suit de peu le scandale du compte à l’étranger du ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, champion affiché de la lutte contre la fraude fiscale, contraint, lui aussi, à la démission, l’année précédente.

À lire aussi : Procès Cahuzac : le scandale le plus retentissant du quinquennat

En mai dernier, Thomas Thévenoud a été condamné à trois mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour fraude fiscale.

La phobie administrative de Thomas Thévenoud

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages