Agressions au couteau à Paris : le forcené n'était pas drogué

AFP

Les analyses toxicologiques pratiquées sur le suspect des agressions de dimanche soir se sont révélées négatives.

Rien ne permet pour le moment d’expliquer la violente agression perpétrée dimanche soir sur le canal de l’Ourcq, dans le XIXe arrondissement de Paris. Selon une source judiciaire qui s’est exprimée mardi auprès de l’AFP, l’homme qui a agressé plusieurs passants à coups de couteau et de barre de fer n’a pas agi sous l’effet de la drogue. L’analyse toxicologique pratiquée sur le suspect est formelle.

La garde à vue du suspect prolongée

Pourtant, Le Parisien avait cité des témoins le décrivant comme un consommateur de crack avéré. L’homme qui possédait des papiers d’identité afghan sur lui, est toujours hospitalisé. Il devrait également faire l’objet d’analyses psychiatriques. Sa garde à vue a été prolongée lundi soir, selon une source judiciaire.

Paris : 7 blessés dans une attaque au couteau

La piste d’une attaque terroriste semble également peu crédible pour les enquêteurs, même si la section antiterroriste du parquet de Paris poursuit ses investigations.


Une victime dans un état critique

Dimanche soir, l’agresseur présumé armé d’un couteau et d’une barre de fer s’en est pris à des passants devant le cinéma MK2 quai de Loire dans le XIXe arrondissement. Il a ensuite été poursuivi et maîtrisé par des témoins avant d’être interpellé par la police. Sept personnes ont été blessées dont une est toujours dans un état critique.