Update privacy choices
Actualités

Mort de Kim Wall : Peter Madsen livre sa version détaillée des faits

M6info

Le procès du Danois Peter Madsen, soupçonné d’avoir tué la journaliste Kim Wall dans son sous-marin, s’est ouvert ce jeudi.

Peter Madsen, l’homme accusé d’avoir tué dans des conditions atroces  Kim Wall, en août 2017,  a une nouvelle fois affirmé que la jeune journaliste était morte accidentellement. Jugé depuis ce jeudi matin à Copenhague, l’inventeur a livré une nouvelle version des faits. Selon lui, Kim Wall est morte à cause d’un gaz toxique qui se serait échappé après une dépressurisation soudaine de l’habitacle du sous-marin. Un problème technique qui aurait fait chuter le panneau de l’écoutille, piégeant la jeune femme à l’intérieur alors que lui-même avait trouvé refuge sur le pont du sous-marin.

“Je la trouve inanimée au sol”

“Quand j’ai enfin réussi à ouvrir le panneau d’écoutille, un nuage de chaleur me prend au visage. Je la trouve inanimée sur le sol, je reste près d’elle et j’essaie de la faire revenir à elle, je lui donne des tapes sur les joues, je tâte son pouls. En vain. Constatant la mort de la jeune femme, “j’ai décidé de me suicider”, a déclaré Peter Madsen au premier jour de son procès.

Une personnalité énigmatique

Vêtu d’un tee-shirt de couleur sombre, Peter Madsen reconnait avoir ensuite démembré Kim Wall et avoir jeté son corps dans la mer. L’inventeur suédois à la personnalité énigmatique doit comparaître jusqu’au 25 avril pour répondre de ce meurtre.

Kim Wall, journaliste de 30 ans, avait embarqué le 10 août à bord du Nautilus, un submersible de 17 mètres construit par l’inventeur danois Peter Madsen.

Des SMS glaçants

Son petit-ami, avec lequel elle devait bientôt s’installer en Chine, a donné l’alerte dans la nuit suivant sa disparition. Ce jeudi matin, devant la cour, les derniers textos échangés entre Kim Wall ont été projetés sur grand écran, rapporte BFM. A 20h15, la journaliste lui écrit un glaçant :

“Je suis encore vivante. Mais nous allons plonger maintenant. Je t’aime”.

Le propriétaire du Nautilus, âgé de 46 ans, a été secouru le lendemain de la disparition de Kim Wall et la police n’a trouvé personne d’autre à bord.

Plusieurs versions des faits

Peter Madsen avait d’abord affirmé qu’il avait débarqué la journaliste vivante à Copenhague avant de revenir sur sa version, expliquant qu’elle était morte dans un accident et qu’il avait jeté son corps dans la mer.

Le torse de Kim Wall, dont les bras, les jambes et la tête ont été “délibérément sectionnés” selon l’autopsie, a été découvert lundi 21 août par un promeneur dans la baie de Koge”, à environ 50 kilomètres au sud de Copenhague.

Danemark : disparition d’une journaliste dans un sous-marin

La prison a vie ?

Peter Madsen est maintenant accusé d’avoir agressé sexuellement la jeune femme, voire de l’avoir torturée avant de la tuer et de la démembrer. Le procureur en charge de l’affaire a précisé qu’il comptait requérir la prison à vie pour Peter Madsen.

Réactions

À lire aussi