Attaque à Paris : la garde à vue des parents de l'assaillant prolongée

Lundi, le troisième gardé à vue, un proche de l’assaillant au couteau de Paris, a été transféré au siège de la DGSI à Levallois-Perret.

Deux jours après l’attaque au couteau perpétrée à Paris, les parents de l’assaillant, entendus depuis hier, ont vu leur garde à vue prolongée une nouvelle fois lundi soir. Ce couple de réfugiés originaires de Tchétchénie étaient entendus depuis dimanche, suite à leur interpellation dans le meublé qu’ils occupaient avec leur fils, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Plus tôt lundi, le troisième gardé à vue, un proche de l’assaillant au couteau de Paris, avait été transféré au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret.

Un ami connu des services de renseignement

Ce jeune homme, également d’origine tchétchène et né en 1997, avait été interpellé dimanche à Strasbourg, suite à l’attentat qui a fait un mort et quatre blessés dans le quartier de l’Opéra de la Capitale.

Cet ami de Khamzat Azimov était la personne la plus proche de l’auteur de l’attaque qui a vécu plusieurs années à Strasbourg. Ils avaient étudiés dans le même lycée. Lui aussi est connu des services de renseignement, selon TF1/LCI. Identifié comme Abdoul Hakim A., la Brigade criminelle de Paris avait justement entendu Khamzat Azimov, le 6 avril 2017, pour ses liens avec lui.

Toujours selon TF1/LCI, durant sa garde à vue, il aurait affirmé ne pas avoir eu de contact avec son ami depuis plusieurs semaines. Dimanche, les parents de l’auteur de l’attaque avaient aussi été placés en garde à vue.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages