Attentat sur les Champs–Élysées : ce que les candidats changent à leur campagne

DR

François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements, Benoît Hamon maintient le sien. Le point sur les chamboulements du programme des candidats.

L’attentat sur les Champs-Elysées, jeudi soir,  a chamboulé la dernière ligne droite de la campagne des candidats à l’élection présidentielle.

Ils annulent leurs déplacements, mais continuent leur campagne

Il y a ceux qui ont annulé leurs déplacements, comme François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le candidat des Républicains devait se rendre à Chamonix, en Haute-Savoie, pour son dernier jour de campagne. Un déplacement annulé, qui n’a pas marqué pour autant la fin de la campagne du candidat. Vendredi matin, il a tout de même pris la parole, profitant de l’attentat pour réaffirmer ses propositions en matière de sécurité et de lutte contre le terroriste.

Une attitude critiquée par Emmanuel Macron. Le candidat d’En Marche a dénoncé l’hypocrisie de François Fillon, qui a appelé à suspendre la campagne. Vendredi matin sur RTL, l’ancien ministre de l’Économie s’en est pris au candidat des Républicains. “C’est assez conforme au personnage puisque j’ai compris qu’il allait faire une conférence de presse ce matin. Quand on arrête une campagne, on ne fait pas de conférence de presse, mais enfin il nous a habitués à cela depuis le début.”
Emmanuel Macron a lui annulé ses déplacements prévus ce vendredi, à Rouen et Arras. Il a pris la parole, à la mi-journée, appelant les Français “à ne pas céder à la peur et à l’intimidation lors du scrutin présidentiel”.

De son côté, Marine Le Pen devait se rendre dans un refuge pour animaux en Saône-et-Loire. Un déplacement annulé, remplacé par une prise de parole vendredi matin. Elle a réaffirmé ses critiques envers le précédent gouvernement dans la lutte contre le terrorisme et réaffirmé ses propositions dans ce domaine.

Ils poursuivent leur campagne

DR

De leurs côtés, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud, François Asselineau et Nicolas Dupont-Aignan ont maintenu leurs déplacements. Le candidat socialiste a annulé un déplacement a Évry, mais maintenu celui prévu à Carmaux (Tarn), sur les terres de Jean Jaurès. Il estime qu’il serait “une grave erreur de tomber dans la peur et de mettre entre parenthèses le débat démocratique”.

Jean-Luc Mélenchon participera à un apéro insoumis, vers 19 heures. Pour le candidat de la France insoumise, il est important de “ne pas interrompre le processus de notre démocratie de manière à bien démontrer que les violents n’auront pas le dernier mot contre les républicains”. Nicolas Dupont-Aignan se déplace en banlieue parisienne, en Seine-Saint-Denis puis dans l’Essonne. Philippe Poutou est à Annecy, en Haute-Savoie, et Nathalie Arthaud passera sa dernière soirée de campagne sur une chaîne d’information en continu.

François Asselineau animera un meeting à Strasbourg, tout comme Jacques Cheminade. Jean Lassalle lui a indiqué qu’il allait sûrement “annuler” une réunion prévue à sa permanence à Pau.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages