Bouches-du-Rhône : l’incendie stabilisé


Après une nuit décrite comme “intense”, les pompiers des Bouches-du-Rhône ont pu maîtriser, dimanche matin, le violent incendie qui a parcouru environ 750 hectares à Saint-Cannat, près d’Aix-en-Provence.

Pour les pompiers des Bouches-du-Rhône, la nuit a été longue mais victorieuse. “Le feu de Saint Cannat est désormais fixé, écrivent les services de secours des Bouches-du-Rhône sur Twitter. L’incendie, qui n’a pas fait de victime, a parcouru 750 hectares et engendré d’impressionnantes fumées, visibles jusqu’à Marseille”.


700 soldats du feu étaient toujours présents sur le site dimanche matin. 200 véhicules, 2 hélicoptères bombardiers d’eaux ainsi que 2 Canadairs étaient là pour leur prêter main forte. A l’AFP, le colonel Jean-Luc Baccaria, directeur départemental adjoint des pompiers des Bouches-du-Rhône, confie : “La situation ce matin est nettement plus favorable bien entendu que la veille et que la nuit, puisque le vent est enfin tombé. Nous sommes déployés sur l’ensemble des lisières d’un feu qui a parcouru un peu plus de 700 hectares et qui fait quasiment 7 km de long, de manière à pouvoir mettre en œuvre tout le dispositif nécessaire pour fixer ce feu dans la journée”.

Bouches-du-Rhône, Hérault : incendies en série


Une enquête ouverte

De son côté, le sous-préfet d’Aix-en-Provence se dit soulagé : “Nous ne déplorons aucune victime et les dégâts matériels sont très limités compte tenu des 750 hectares parcourus” par les flammes. L’enquête menée par la gendarmerie doit désormais découvrir l’origine de l’incendie. A ce propos, le sous-préfet indique : “L’origine n’est pas naturelle, j’en doute fort. Le feu est parti du bord d’une route départementale, à proximité d’un champ de blé coupé. Il s’agit soit d’une imprudence soit de l’acte d’un criminel”.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages