Brexit : Paris accueillera l'Autorité bancaire européenne, Amsterdam l'Agence européenne du médicament

REUTERS/Hannah McKay/

 

L’Agence européenne des médicaments et l’Autorité bancaire européenne ont toutes deux leur siège à Londres, qu’elles devront quitter après le divorce entre le Royaume-Uni et l’UE, programmé pour mars 2019.

Le siège de l’Autorité bancaire européenne ira finalement à Paris ! La capitale française et Dublin étaient les deux dernières villes en lice pour le transfert du siège de l’ABE après le Brexit. Les deux villes sont arrivées en tête lundi, au second tour de scrutin, éliminant Francfort. Cinq autres villes (Bruxelles, Prague, Luxembourg, Vienne et Varsovie) étaient candidates mais ont aussi été éliminées.

Le président Emmanuel Macron s’est félicité lundi soir que Paris ait été choisie, y voyant “la reconnaissance de l’attractivité et de l’engagement européen de la France”.


Amsterdam récupère l’EMA

A l’issue de ce vote organisé à Bruxelles, Amsterdam a également remporté la compétition pour accueillir l’Agence européenne du médicament. L’EMA, qui a aussi son siège à Londres, devra quitter la capitale britannique après le divorce entre le Royaume-Uni et l’UE, prévu en mars 2019.

Selon une source diplomatique, la ville néerlandaise a été tirée au sort face à Milan, les deux villes ayant enregistré le même nombre de points au troisième tour du vote auquel participaient des ministres des 27 pays qui resteront dans l’Union.

Aubry déçue par Macron

La candidature de Lille a été écartée de la course dès le premier tour. Elle n’a recueilli que trois points, ce qui signifie qu’un seul des 27 Etats-membres de l’Union européenne, probablement la France, a fait de Lille son premier choix.

La maire de Lille Martine Aubry (PS) et le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (LR) ont regretté “le soutien tardif et timide” d’Emmanuel Macron à la candidature écartée de la capitale des Flandres à l’accueil du siège de l’Agence européenne du médicament, lundi dans un communiqué commun.


Lire aussi :
Affaire Grégory : Jacqueline Jacob autorisée à rentrer chez elle 
Le “jackpotting”, la nouvelle technique “3.0” des braqueurs de distributeurs automatiques de billets 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages