Ce que contient la loi asile et immigration dont l'examen commence ce soir

Une manifestation contre le projet de loi en février – AFP

Les débat s’annoncent très tendus cette semaine à l’Assemblée nationale autour de la loi asile et immigration dont certaines dispositions sont très contestées.

C’est le premier texte du gouvernement à susciter un vent de fronde parmi les députés LREM, même si la contestation est encore très timide. Le projet de loi sur l’asile et l’immigration doit être présenté aux députés ce lundi soir et déjà, un milliers d’amendement ont été déposés, dont 200 issus de la majorité.

Des opposants mobilisés

Lundi à la mi-journée, plusieurs dizaines d’opposants au texte se sont réunis devant l’Assemblée nationale :

Car si Gérard Collomb défend un texte “équilibré”, censé garantir le droit d’asile mais restreindre l’immigration jugée non légitime, le texte est critiqué par des acteurs de l’asile et les associations, qui redoutent des atteintes aux droits des étrangers.

“On ne peut pas prendre toute la misère du monde”, a encore répété Emmanuel Macron dimanche soir lors de sa grande interview accordée à BFMTV, RMC et Mediapart. “Nous sommes face à un phénomène migratoire inédit et qui va durer” et le droit d’asile, auquel il est “attaché”, est “respecté”, a martelé le chef de l’Etat.

Voici les principales dispositions contenues dans le texte :

Un tag “accueil de merde” au palais Bourbon

Décalée en raison du débat sur les frappes en Syrie, la présentation du texte sur l’asile et l’immigration doit débuter dans la soirée ce lundi.

Signe de la tension qui entoure le dossier : une inscription “accueil de merde” a été taguée dans le week-end sur la porte du Palais Bourbon.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages