Code du travail : l'épreuve de la rue

AFP PHOTO / PHILIPPE LOPEZ

Les manifestations contre la réforme du code du travail ont rassemblé mardi 223.000 personnes dans toute la France, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, contre un chiffre de 400.000 annoncé par la CGT.
Treize personnes ont au total été interpellées à l’occasion de cette première mobilisation sociale du quinquennat d’Emmanuel Macron, a par ailleurs dit le ministère de l’Intérieur.


Le cortège parisien s’était élancé vers 14h20 de la place de la Bastille vers la place d’Italie, au son d’une fanfare animée par des forains, certains déguisés en clowns. Il a été stoppé à plusieurs reprises par des heurts, et les forces de l’ordre ont répliqué à des jets de projectiles en faisant usage de gaz lacrymogènes et d’un canon à eau.

Trois personnes ont été interpellées, dont deux pour des jets de projectiles et un manifestant a été blessé. La préfecture de police, qui a fait état de la présence dans le cortège de “300 personnes encagoulées”, a rapporté “quelques dégradations” notamment de vitres et de panneaux publicitaires



Sur les pancartes, le président Emmanuel Macron était ciblé pour ses propos dans lesquels il promettait de ne céder “ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes”. “Les fainéants sont en marche”, pouvait-on lire, ou “Macron, t’es foutu, les fainéants sont dans la rue”.

A Marseille, la préfecture a compté 7.500 manifestants, les organisateurs 60.000. Ils étaient entre 8.000 et 16.000 selon les sources à Toulouse. Au Havre, la ville du Premier ministre Edouard Philippe, la police comptabilisait 3.400 manifestants.

Les défilés ont été perturbés à Lyon et Marseille par des militants de la mouvance anarchiste et antifasciste. A Lyon, la police a procédé à deux interpellations.

La CGT a déjà appelé à une autre mobilisation, le 21 septembre, à la veille de la présentation du projet en Conseil des ministres et deux jours avant celle de La France Insoumise.

Lire aussi
Code du travail : ce que contient le projet de réforme
Le gouvernement veut la PMA pour toutes les femmes
Diesel : le prix à la pompe va fortement augmenter

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages