Contre le trafic d'enfants, Ashton Kutcher livre un vibrant témoignage devant le Sénat américain


Ashton Kutcher a dévoué une partie de sa vie à lutter pour les causes qui lui tiennent à cœur. En 2009, il créait l’association Thorn avec son ex-épouse Demi Moore, dont la mission première est de concevoir des logiciels destinés à lutter contre le trafic humain et les abus sexuels sur les enfants. L’acteur américain a de nouveau démontré son engagement lors d’un discours d’une quinzaine de minutes prononcé devant le Sénat américain.

Au total, l’association aurait porté secours à 6000 victimes et débusqué 2000 trafiquants sexuels depuis sa création.

Le trafic d’enfants sur internet

“Je suis ici aujourd’hui pour défendre le droit au bonheur”, déclare-t-il au début de son allocution. Il explique ensuite qu’il considère son engagement avec Thorn comme son “travail du quotidien”, en parallèle de son travail de père. La voix tremblante d’émotion, il déclare s’être déplacé dans plusieurs pays pour rencontrer des victimes.

Il explique avoir été présent lors de raids du FBI où il affirme avoir vu “des choses que personne ne devrait voir”, évoquant le viol d’une fillette “du même âge que la mienne”. Puis l’acteur poursuit en mentionnant un appel du ministère de l’Intérieur, ayant besoin d’aide sur une affaire de pédophilie sur internet. L’association de l’acteur représentait leur dernière “ligne de défense”, explique-t-il.


La vaste toile du net laisse malheureusement une porte ouverte aux abus sexuels. Certaines vidéos d’enfants circulent impunément sur le Darknet (la “face cachée d’Internet”, accessible uniquement via certains navigateurs). Il est très difficile de retrouver la trace des coupables, en démontre cet appel à l’aide du gouvernement américain à Thorn.

“Le plus grand honneur de ma vie”

Avec ce discours poignant, Ashton Kutcher espère débloquer davantage de fonds publics pour continuer à mener à bien sa mission et venir en aide à davantage d’enfants.

“C’est peut-être le plus grand honneur de ma vie que d’être ici”, déclarait-t-il au début de son discours. Un témoignage très remarqué, car peu de célébrités ont l’occasion de défendre une cause devant le pouvoir législatif américain.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages