Décès de Naomi : le responsable du SAMU de Strasbourg démissionne

DR

Un rapport accablant pour le Samu de la ville souligne de nombreux dysfonctionnements dans la prise en charge de la jeune fille en décembre dernier.

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont “accepté” mercredi la démission du responsable du Samu de la ville après la publication d’un rapport pointant de nombreux dysfonctionnements dans la prise en charge de l’appel de Naomi Musenga, décédée fin décembre.

Selon Christophe Gautier, le directeur des HUS, cette “demande de démission a été déposée spontanément au début de l’enquête” :

“Les conditions de transmission de la bande n’ont pas été conformes à la procédure et cela a abouti à la demande de démission de responsable du service”

Naomi Musenga est décédée le 29 décembre après qu’une opératrice du Samu a répondu à son appel de détresse par des railleries, avant de lui dire de contacter SOS Médecins, ce qui avait retardé l’intervention des secours.

Naomi : l’opératrice du Samu s’exprime pour la première fois