Donald Trump a failli déclencher la guerre avec la Corée du Nord, assure un journaliste d'investigation

 

(AFP Photo/NICHOLAS KAMM, SAUL LOEB)

C’est via un tweet que le président américain aurait pu mettre le feu aux poudres, affirme Bob Woodward, célèbre journaliste d’investigation.

En un tweet, Donald Trump aurait pu déclencher une guerre entre les États-Unis et la Corée du Nord. C’est en tout cas ce qu’affirme le journaliste d’investigation américain Bob Woodward connu notamment pour avoir révéler le scandale du Watergate outre Atlantique.

Invité à la télévision américaine sur la chaîne CBS, il raconte que Donald Trump avait envisagé d’annoncer sur Twitter le retour des familles des quelque 28.500 militaires américains basés en Corée du Sud, avant de se raviser.

Le message aurait été vu par Pyongyang comme le signal d’une attaque imminente

Une telle mesure aurait instantanément été interprétée par Pyongyang comme le signal d’une attaque imminente des forces américaines, a expliqué Bob Woodward, qui sortira mardi un livre incendiaire sur la présidence Trump intitulé Peur : Trump à la Maison-Blanche.

Donald Trump obsédé par le retour des soldats déployés en Corée du Sud ?

“À ce moment-là, l’état-major au Pentagone s’est vivement alarmé”, poursuit le journaliste. Dans son livre, que Donald Trump a d’ores et déjà qualifié d”‘escroquerie”, Bob Woodward décrit le magnat de l’immobilier comme obsédé par le retour des soldats américains déployés en Corée du Sud.

“Je ne sais pas pourquoi ils sont là-bas”, aurait dit le président américain lors d’une réunion, “Ramenons-les tous au pays”. À la suite de quoi son ministre de la Défense, James Mattis, lui aurait expliqué : “Nous faisons cela afin d’éviter la troisième guerre mondiale”.