Empoisonnement d'un ex-espion russe : Theresa May pointe du doigt la Russie

 

Theresa May confirme qu’il est “très probable” que la Russie soit “responsable” de l’empoisonnement de l’ex-espion.

La Première ministre britannique, Theresa May, pointe du doigt la responsabilité de la Russie dans l’affaire Sergueï Skripal. Selon elle, il est  “hautement probable” que la Russie soit responsable de l’empoisonnement de l’ex-agent doubleet de sa fille le 4 mars dernier dans le sud de l’Angleterre.

Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été agressés au moyen d’un agent neurotoxique de qualité militaire d’un type développé par la Russie, a précisé la Première ministre britannique.
“Soit l’Etat russe est directement responsable de leur empoisonnement, soit il a laissé leurs agresseurs se procurer l’agent neurotoxique utilisé à Salisbury”, a-t-elle ajouté.

“Un numéro de cirque”

Si la Russie ne fournit aucune réponse crédible, la Grande-Bretagne conclura que cet acte équivaut à un usage de la force sur le territoire britannique, a-t-elle conclu. De quoi raviver les tensions entre la Russie et la Grande-Bretagne.

Moscou dénonce un “numéro de cirque” et une “provocation”, selon les propos de la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères.

Le rappel des faits :