Estelle Mouzin : les déclarations contradictoires de Michel Fourniret

Même si Michel Fourniret “ne nie pas être impliqué” dans l’affaire Estelle Mouzin, rien ne permet pourtant aujourd’hui de l’affirmer.

Michel Fourniret est-il impliqué dans la disparition d’Estelle Mouzin ? Rien n’est moins sûr. Même si le tueur en série sait faire planer le doute, au regard de ses différentes déclarations, les enquêteurs demeurent sceptiques quant à sa participation.

Condamné à la perpétuité en 2008 pour sept meurtres, Michel Fourniret, 75 ans, a reconnu en février avoir tué Johanna Parish et Marie-Ange Domece, disparues dans les années 90 dans l’Yonne.

“Petit Jean a tué un oiseau”

Les spéculations sur sa responsabilité dans la disparition d’Estelle Mouzin en janvier 2003 remontent à une audition par une juge d’instruction parisien, datée du 2 mars dernier à la suite de ses aveux. A cette occasion, Fourniret est interrogé sur une lettre de 2007 dans laquelle il demandait à être entendu sur trois dossiers : ceux des deux jeunes femmes et celui d’Estelle Mouzin, d’après Le Parisien.

Selon nos informations, lors de cette audition, l’ogre des Ardennes”, réputé manipulateur, aurait affirmé : “Petit Jean a tué un oiseau pour avoir un dîner ». Après cette déclaration sibylline, une note de la direction générale de la gendarmerie nationale datée du 5 mars fait état des aveux de Fourniret pour le meurtre des trois jeunes femmes. Mais quelques semaines plus tôt, Michel Fourniret avait nié devant des enquêteurs de la police judiciaire être l’auteur de la disparition d’Estelle.

“La piste Fourniret n’a pas été sérieusement explorée”

Ces contradictions conduisent aujourd’hui la défense du père de la fillette à demander que la piste Fourniret soit reconsidérée.

Pour Me Corinne Hermann, l’une des avocates du père d’Estelle, “la piste Fourniret n’a pas été sérieusement explorée” par la PJ de Versailles dans cette affaire. Eric Mouzin a demandé en juin dernier que ce service soit déssaisi de l’enquête. La cour d’appel de Paris devrait examiner le 22 mars cette demande.

Fourniret toujours mis hors de cause

Mais depuis la disparition d’Estelle Mouzin, 9 ans, la piste Fourniret a plusieurs fois été explorée. En juin 2006, le parquet de Charleville avait transmis des éléments au parquet de Meaux. Mais, début 2007, la PJ de Meaux avait mis “l’ogre des Ardennes” hors de cause.

Six ans plus tard, l’expertise de milliers de poils et cheveux prélevés dans la voiture de Michel Fourniret n’avait pas permis pas de trouver des traces d’Estelle. L’avocat de Michel Fourniret avait alors rappelé que son client niait tout lien avec l’affaire, comme un énième pied de nez.