Etats-Unis : après la tuerie en Floride, où en est le débat sur les armes à feu ?

AFP

Après la fusillade dans le lycée de Parkland en Floride, qui a fait 17 morts le 14 février dernier, le débat sur les armes à feu reprend aux Etats-Unis.

Donald Trump rencontre ce mercredi des lycéens, des parents d’élèves et des enseignants de Parkland et d’autres établissements qui ont connu de terribles massacres afin de discuter avec eux des mesures à mettre en place pour renforcer la sécurité à l’école.

Les lycéens de Parkland mobilisés contre les armes à feu

Les élèves du lycée de Parkland ont interpellé les pouvoirs politiques sur la question des armes à feu, ils exigent un renforcement du contrôle des armes à feu. Une manifestation est organisée le 24 mars à Washington par les rescapés de la fusillade.

Les élèves réclament l’interdiction des fusils semi-automatiques, 5 millions de ces armes seraient actuellement en circulation aux Etats-Unis, pour s’en procurer il suffit d’avoir 18 ans et un casier judiciaire vierge, comme le tueur de lycée de Parkland. Ils dénoncent également le poids de la NRA, le principal lobby des armes à feu sur le pouvoir politique.

Des célébrités comme George et Amal Clooney, mais aussi Oprah Winfrey ou encore Steven Spielberg proposent de faire des dons pour soutenir le mouvement pour le contrôle des armes à feu.

“Notre famille sera présente le 24 mars aux côtés de cette génération incroyable de jeunes gens venus de tout le pays, et aux noms de nos enfants Ella et Alexander, nous faisons don de 500 000 dollars pour aider à financer cet événement fondateur” a déclaré l’acteur George Clooney.

Le timide premier pas de Donald Trump

En pleine polémique sur le contrôle des armes à feu, Donald Trump a annoncé mardi que des mesures allaient être prises pour interdire les « bump stocks », un mécanisme qui permet aux armes semi-automatiques de tirer des centaines de balles à la minute. Évoquant la fusillade de Las Vegas, qui avait fait 58 morts et plus de 500 blessés en octobre dernier, le président des Etats-Unis a demandé de nouvelles réglementations visant à interdire « tous les mécanismes qui transforment des armes légales en fusil automatique ».

De telles armes ont été utilisées à plusieurs reprises ces dernières années dans la plupart des tueries aux Etats-Unis, notamment à Newtown en 2012, où 20 enfants ont été tués dans une école primaire.

“Il a été démontré maintes et maintes fois que l’interdiction des fusils semi-automatiques et des accessoires n’empêchent pas les activités criminelles et punissent les citoyens respectueux de la loi à cause des actes criminels des autres”, a estimé une porte-parole de la NRA (NDLR : principal lobby des armes aux Etats-Unis), Jennifer Baker.

Une première concession pour celui qui s’est présenté depuis le début de sa campagne en 2016 comme le champion du Deuxième amendement de la Constitution, garantissant aux Américains le droit de porter une arme.

Etats-Unis : quelles ont été les fusillades les plus meurtrières depuis 25 ans ?