États-Unis : un musée retire les œuvres des immigrés de sa collection pour souligner leur importance

 

Le but ? Souligner l’importance de l’immigration dans les arts.

Un vide qui en dit long. Le David Museum, situé dans l’Etat du Massachusetts, a mis en place une initiative lourde de sens durant le Presidents Day américain, le 12 février. Ce jour férié, outre-Atlantique, existe en l’honneur des présidents des Etats-Unis.

Les dirigeants du musée ont ainsi pris la décision, rapporte CNN, de lancer un symbole fort en enlevant de leurs collections toutes les œuvres signées de la main d’un artiste immigré. Le but ? Montrer combien l’immigration a permis d’enrichir l’art. En lieu et place des compositions, un simple panneau indique sobrement : “Créé par un immigré”. Le musée explique : “Nous avons retiré ces œuvres pour montrer, symboliquement, comment ce lieu serait sans leurs contributions à nos collections. C’est une manière d’honorer leurs inestimables cadeaux”


La création la plus notable qui a ainsi été (temporairement) retirée ? Un portrait de George Washington, signé Adolf Ulrik Wertmüller. Au total, le musée estime qu’environ 20% de ses œuvres ont été créées par des immigrés ou bien données par l’un d’entre eux.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages