Familles séparées, enfants enfermés : la politique migratoire de Trump suscite un tollé


Des images d’enfants en pleurs, ou placés dans des enclos grillagés, font polémique aux Etats-Unis.

Ils sont floutés mais on devine leur jeune âge : sur les images ci-dessus, tournées au centre de détention de McAllen, au Texas, on aperçoit des enfants désœuvrés, enfermés dans des enclos grillagés, jusqu’à 22h par jours, affirment les médias américains.

2.300 enfants séparés de leurs parents

Depuis cinq semaines, plus de 2.300 enfants âgés de plus de 4 ans ont été séparés de leurs parents aux Etats-Unis, résultat de la politique de tolérance zéro appliquée par l’administration de Donald Trump à l’égard des sans-papiers. Toutes les personnes entrées illégalement aux Etats-Unis, même les demandeurs d’asile, sont automatiquement poursuivis au pénal et mis en prison. Leurs enfants, eux, sont confiés à l’Office de relocalisation des réfugiés (ORR), qui dépend du ministère de la Santé et des services sociaux.

“Les États-Unis ne seront pas un camp de migrants”

Les images qui commencent à circuler font scandale aux Etats-Unis. La photo d’une fillette en pleurs alors qu’elle est séparée de sa mère a également fait le tour des réseaux sociaux cette semaine.


Une stratégie pour faire plier le Congrès

Cette politique de fermeté extrême est une première aux Etats-Unis où les administrations précédentes se refusaient d’enfermer les enfants. Mais Donald Trump affirme vouloir aller jusqu’au bout pour faire plier le Congrès et obtenir les milliards nécessaires à la construction du mur à la frontière du Mexique :

“Les États-Unis ne seront pas un camp de migrants et ne seront pas un centre d’accueil pour réfugiés. Regardez ce qu’il se passe en Europe et ailleurs, on ne peut pas autoriser cela ici”, a déclaré le président américain.