François Fillon, Grand prix du mensonge politique 2017

Ce prix humoristique a été attribué au candidat défait des Républicains “pour l’ensemble de son oeuvre durant la campagne présidentielle”.

L’année politique 2017 restera marquée par les affaires autour de François Fillon. L’ancien candidat des Républicains aura vu une élection présidentielle, jugée “imperdable” par son camp, torpillée par les révélations autour de son épouse et son entêtement à faire campagne malgré sa mise en examen.

Un “Grand prix” satirique, créé en 2015 par le politologue Thomas Guénolé, est aujourd’hui remis à l’ancien Premier ministre : celui du mensonge politique. Le lauréat succède ainsi à Robert Ménard. Le jury, présidé par le politologue Clément Viktorovitch, a ainsi voté “à l’unanimité” pour celui qui “s’est illustré par ses innombrables bobards” au cours de cette année électorale.

Le reste du palmarès