François Fillon veut y aller, même en cas de mise en examen

 


Finalement, plus question pour le candidat de la droite de se retirer en cas de mise en examen, affirme Le Parisien.

C’était le 26 janvier dernier : au lendemain de la publication des premières révélations sur l’affaire Fillon dans Le Canard Enchaîné, François Fillon indiquait sur le plateau de TF1 qu’il renoncerait à se présenter à la présidentielle de 2017 en cas de mise en examen.

Trois semaines plus tard, le ton semble avoir changé dans le camp Fillon. Selon Le Parisien, le candidat de la droite et du centre évoquerait maintenant la possibilité de présenter même en cas de mise en examen. “J’irai jusqu’au bout, coûte que coûte”, martèle-t-il à son entourage depuis plusieurs jours, rapporte Le Parisien ce vendredi.

Pour expliquer son changement de pied, François Fillon attaque la justice, affirmant que le Parquet national financier (PNF) qui enquête sur l’affaire des emplois fictifs présumés de sa famille est “incompétent”.


Un argument encore défendu ce jeudi par ses avocats lorsque le PNF a indiqué que l’affaire ne serait pas classée sans suite “en l’état” actuel des investigations.

A LIRE AUSSI : 

>>> Affaire Fillon : pas de classement sans suite, l’enquête continue >>>

>> Affaire Fillon : tout ce qu’il faut savoir >>>


 

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages