Inquiète, la Corée du Sud propose des discussions militaires à la Corée du Nord

AFP PHOTO/KCNA VIA KNS”

La Corée du Sud a fait savoir qu’elle comptait ouvrir le dialogue avec la Corée du Nord, lundi 17 juillet, afin de tenter d’endiguer le programme nucléaire inquiétant de cette dernière.

Vers un retour du dialogue entre Pyongyang et Séoul ? La Corée du Sud a en tout cas fait un pas en proposant à son turbulent voisin d’ouvrir des discussions militaires, fait inédit depuis 2015. L’échange porterait sur un arrêt des activités hostiles à la frontière, a expliqué lundi 17 juillet le vice-ministre de la Défense sud-coréen. “Nous sollicitons des discussions militaires avec le Nord le 21 juillet à Tongilgak pour mettre fin à toutes les activités hostiles qui augmentent la tension militaire à la ligne de démarcation militaire”, a ainsi déclaré Suh Choo-suk au cours d’une conférence de presse, rapporte Reuters.

Cette décision intervient alors que la Corée du Nord multiplie depuis plusieurs mois les essais de missiles, avec plus ou moins de succès. Il y a une dizaine de jours déjà, des déclarations du président de la Corée-du-Sud, Moon Jae-in, laissaient présager de cette volonté de rétablir un dialogue. Ce dernier estimait en effet qu’une discussion était “plus nécessaire que jamais” afin d’endiguer le programme nucléaire et d’armement du Nord.

Multiplication des essais militaires au Nord

L’inquiétude est d’autant plus grande que, début 2016, l’état totalitaire a procédé à deux essais nucléaires tout en intensifiant son rythme de tests de missiles. Une persévérance angoissante qui porte ses fruits. Pyongyang a en effet réussi son premier essai de missile balistique intercontinental au début du mois. Le régime prétend désormais pouvoir maîtriser des technologies qui lui autoriserait à monter une tête nucléaire sur ces engins de destruction. Une recrudescence des tests qui, en mai dernier déjà, a poussé le président américain à tweeter : “La Corée du Nord se montre irrespectueuse envers ses voisins”.


Dans la foulée, la Croix Rouge sud-coréenne en a profité pour proposer le lancement de négociations sur la réunification des familles séparées afin d’organiser des retrouvailles d’ici octobre et la traditionnelle fête de Chuseok, soit la fête des récoltes, l’une des plus importantes célébrations dans le pays.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages