Italie : la populiste Virginia Raggi s'empare de Rome

AFP

Virginia Raggi, la candidate populiste du Mouvement 5 Etoiles (MS5), a été triomphalement élue dimanche maire de Rome. Il s’agit d’une première pour une femme.

Elle a infligé un véritable camouflet au Parti démocrate (PD) du chef du gouvernement Matteo Renzi. 

Le président du Conseil en difficulté

Le parti anti-système Mouvement 5 Etoiles (M5S) a remporté haut la main la mairie de Rome à l'issue du second tour des élections municipales. C’est un revers important pour le chef du gouvernement de centre gauche Matteo Renzi.

Ce résultat représente une avancée de taille pour le M5S, le mouvement fondé il y a sept ans par l'humoriste Beppe Grillo. Il met aussi le président du Conseil en difficulté alors qu'il doit organiser en octobre un référendum sur les réformes constitutionnelles qui lui tiennent à coeur et sur lequel il a décidé de jouer son destin politique.

Après des années de stagnation, le chef du gouvernement a du mal à relancer la croissance économique et a été affecté par des affaires dans le secteur bancaire. Il doit aussi subir les critiques de ses partisans tenant d'une ligne dure, qui estiment qu'il a positionné le Parti démocrate beaucoup trop à droite.

Première femme à diriger la capitale

Rome a connu un véritable scandale lié à un réseau de corruption en décembre 2014. Des élus, des fonctionnaires et des criminels faisaient partie de cette vaste affaire qui a conduit à la démission du maire de centre gauche Ignazio Marino. 

Virginia Raggi, novice en politique, s’est donc naturellement positionnée en tant que candidate anti-système.  Elle doit beaucoup à l'impétueux Beppe Grillo, 67 ans, qui s'est retiré de la ligne de front politique ces 18 derniers mois pour laisser la place à une génération de jeunes dirigeants. Sa stratégie était de donner au M5S une image plus modérée, ce qui a fonctionné. La parti a touché un public plus large sur l’échiquier politique.

A Turin (nord-ouest), une autre novice du MS5, Chiara Appendino, 31 ans, a détrôné avec 54% l'expérimenté maire sortant Piero Fassino, une figure du PD.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages