Jean-Yves Le Drian quitte le PS au lendemain du débat

Le ministre des Affaires étrangères a annoncé sa décision ce jeudi matin.

C’était attendu mais le “timing” choisi laisse songeur… Au lendemain du débat entre les quatre candidats au poste de premier secrétaire, Jean-Yves Le Drian annonce ce jeudi matin quitter le PS.

“Émotion, fierté”

“Je me retire du Parti socialiste avec beaucoup d’émotion, ça fait 44 ans que j’en suis membre, avec aussi beaucoup de fierté parce que j’ai participé à des combats sous François Mitterrand, sous Lionel Jospin, sous François Hollande avec qui j’ai toujours une forte amitié, et puis j’ai remporté 13 victoires”, a déclaré Jean-Yves Le Drian sur Cnews.


Le ministre prend “acte”

Jean-Yves Le Drian a expliqué prendre acte de la position de la direction du PS quant à sa participation au sein du gouvernement d’Edouard Philippe : “Le responsable du PS aujourd’hui, M. Rachid Temal, a déclaré il y a peu de temps “aucun ministre ne pourra voter” et “il n’y a aucun socialiste au gouvernement” donc j’en prends acte, c’est-à-dire que je me retire du Parti socialiste”, a déclaré l’ancien ministre de François Hollande, évoquant sa “déception”.

A lire aussi : Débat PS : que proposent les quatre candidats ?

Pas d’adhésion à La République en Marche pour le moment

Le ministre des Affaires étrangères a précisé qu’il ne comptait pas rejoindre La République en Marche (LREM) d’Emmanuel Macron, tout en adressant un soutien total au président actuel :

“J’estime aujourd’hui que la manière d’avancer vers l’Europe, la manière de transformer notre pays, c’est auprès d’Emmanuel Macron qu’il faut le faire et je regrette que le Parti socialiste se replie aujourd’hui dans des convictions qui sont à mon sens dépassées”, a déclaré l’ancien poids-lourd du quinquennat Hollande.

Le PS sur un champ de ruines