Johnny Hallyday est mort

Johnny Hallyday 12 février 2016 au Zénith de Paris / AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Le chanteur Johnny Hallyday est mort dans la nuit à l’âge de 74 ans.

Il a succombé à un cancer du poumon contre lequel il luttait depuis plus d’un an. C’est sa femme Laeticia qui a annoncé le décès du chanteur, à 3 heures du matin.

“Johnny Hallyday est parti”

“J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. Jusqu’au dernier instant, il a tenu tête à cette maladie qui le rongeait depuis des mois, nous donnant à tous des leçons de vie extraordinaires. Le coeur battant si fort dans un corps de rocker qui aura vécu toute une vie sans concession pour son public, pour ceux qui l’adulent et ceux qui l’aiment” écrit son épouse Laeticia.

Emmanuel Macron a rendu hommage à Johnny Hallyday en affirmant qu’on a “tous en nous quelque chose” du chanteur, dans un communiqué publié par l’Elysée. “De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national”, ajoute le texte.

Malgré la maladie annoncée en mars, le chanteur âgé de 74 ans avait tenu son engagement lors de la tournée des Vieilles Canailles en juin et juillet, avec ses amis Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Ces dernières semaines, il s’efforçait de donner des nouvelles rassurantes sur sa santé sur les réseaux sociaux, par le biais de son épouse et de son entourage.

Hospitalisé à plusieurs reprises ces dernières années, l’ “idole des jeunes” avait notamment été placée en coma artificiel à Los Angeles, en décembre 2009, à la suite de complications consécutives à l’opération d’une hernie discale et avait par la suite déclaré avoir frôlé la mort.

De Jean-Philippe Smet à Johnny Hallyday…

Jean-Philippe Smet, de son vrai nom, naît le 15 juin 1943 à Paris, d’un père belge et d’une mère française. Ses parents se sépareront alors qu’il est très jeune. Véritable enfant de la balle, il est élevé par sa tante paternelle Hélène.

Entre 1945 et 1949, il grandit à Londres aux côtés de ses deux cousines danseuses. L’une d’elle, Desta, épousera un “performer” américain avec qui elle se produira en trio puis en duo, et dont le nom de scène est annonciateur : Lee Halliday. Figure paternelle du futur chanteur, c’est lui qui le surnomme Johnny et le fait monter sur scène dès l’âge de neuf ans entre deux numéros des “Halliday”.

De retour à Paris, après avoir suivi des cours de théâtre, de danse et de guitare, Jean-Philippe Smet rêve de cinéma et de Rock ’Roll, musique qu’il découvre grâce aux envois de sa famille en Amérique.

L’Idole des jeunes

En 1958, il se produit alors dans ce qui est à l’époque le temple du rock français : le Golf-Drouot. Dans cette salle de concert légendaire se noueront des amitiés indéfectibles avec d’autres futures grandes voix de la scène française : Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, déjà…

Sur scène, il adapte des standards américains et les succès d’Elvis Presley. L’émission Salut les copains s’entiche rapidement du chanteur de 17 ans. Le succès ne se fait pas attendre. Dès les premiers “galas” suivant la sortie de “Souvenirs, souvenirs” en 1960, Johnny Hallyday déclenche ses premiers mouvements de foule. De nombreux incidents : émeutes, dégradations de salles, sont à déplorer. La légende est en marche…

Bientôt le chanteur devient une icône “Yéyé” d’une jeunesse en rupture de ban avec la France amidonnée du Général de Gaulle. Il en fera une chanson en 1962 : L’Idole des jeunes. Le début d’une carrière qui durera 57 ans…

Près de 60 ans de carrière

Souvenir, souvenirs, Retiens la nuit, L’envie, Allumer le feu … Johnny aura traversé les époques et vendu 110 millions de disques. Depuis 1960, date de son premier titre, il ne quittera plus la scène, ni les studios.

Le chanteur publiera ainsi 50 albums et enregistrera 1000 titres en 57 ans de carrière. Son dernier opus “De l’amour” (2015), son “plus personnel” de l’aveu même de l’artiste, sonne désormais comme un testament.

Voir aussi :
Johnny, l’idole des jeunes !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages