La défense russe accuse le Royaume-Uni d'être "impliqué dans la provocation en Syrie"

HO / Douma City Coordination Committee / AFP

Selon le ministère russe de la Défense, Londres a participé directement à la provocation dans la Ghouta orientale en Syrie.

«Aujourd’hui le ministère russe de la Défense dispose d’autres preuves qui confirment que le Royaume-Uni a participé directement à l’organisation de cette provocation dans la Ghouta orientale» a annoncé le porte-parole du ministre russe de la Défense, Igor Konachenkov, comme l’explique l‘AP.

«Nous savons que du 3 au 6 avril les représentants des soi-disant “Casques blancs” ont fait face à une forte pression imposée notamment par Londres pour effectuer au plus vite une provocation préparée à l’avance», a-t-il ajouté.

De “fausses photos” selon les militaires russes

Selon une ONG médicale, près d’une cinquantaine personnes ont été tuées et des dizaines d’autres intoxiquées le 7 avril, lors d’un bombardement à l’arme chimique à Douma. La presse officielle syrienne dément alors que l’Union européenne affirme que «les indices pointent vers une nouvelle attaque chimique par le régime». 

La Russie dément également toute implication, et va même jusqu’à assurer que les photos des victimes publiées par les Casques blancs sont “fausses”.  Moscou estime que l’objectif de ces «intox» est de protéger les terroristes et de justifier d’éventuelles actions extérieures.

Pour le moment, le ministère russe n’a fourni aucune preuve de son accusation à l’encontre du Royaume-Uni, selon l’AP.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages