Lait contaminé : Auchan et Système U ont vendu des produits Lactalis après la date de rappel

Cora et Intermarché pourraient aussi être concernés.

Après E.Leclerc hier, c’est au tour d’Auchan et de Système U d’annoncer mercredi avoir vendu des boîtes de lait infantile Lactalis alors que celles-ci auraient dû être retirées de ses rayons en raison d’une contamination aux salmonelles.

Auchan, qui a vendu 52 boites de laits infantiles, se dit “consterné et présente ses excuses pour ces erreurs subies par ses clients” :

“Malgré le retrait effectif de 36.000 produits, 52 produits supplémentaires – des boîtes de lait infantile – ont échappé à la vigilance de nos équipes et ont été vendus après la date du rappel sur 28 magasins” 

Le 2 janvier dernier, “un magasin a reçu une livraison comprenant des références concernées par le rappel du 21 décembre. Suite à cette anomalie, Auchan Retail France a lancé un audit approfondi de la situation dans chacun de ses magasins afin de vérifier la parfaite application de la procédure de rappel”, explique le groupe.

“Des clients ont d’ores et déjà été informés permettant le rappel des produits incriminés, les derniers clients sont en train d’être identifiés et contactés. Le numéro consommateurs Auchan (03.5930.5930) est à la disposition des consommateurs qui auraient des questions”.

384 boîtes chez Système U

Le groupe de distribution Système U a lui aussi fait son mea culpa mercredi en annonçant avoir vendu 384 boîtes de lait infantile Lactalis. Les clients ont ici aussi été contactés.

“Il s’avère que 384 boîtes de lait ont échappé à cette procédure de rappel mise en oeuvre dès le 21 décembre et ont été vendues dans les jours qui ont suivi”

Cora et Intermarché concernés ?

Mais Auchan, Système U et Leclerc ne seraient pas les seuls distributeurs incriminés dans cette crise sanitaire. Selon LCI, des boîtes de lait infantile Milumel se trouvaient encore dans une enseigne Cora en Ille-de-France mercredi.

Et d’après le Parisien, Intermarché enquête aussi en interne sur d’éventuels dysfonctionnements. L’un des magasins des Hauts de France de la marque aux mousquetaires n’aurait pas retiré les produits rappelés malgré les rappels successifs.

Ce soir, Intermarché annonce d’ailleurs arrêter “définitivement” de commercialiser les laits infantiles Lactalis de la marque Milumel. Son PDG, Thierry Cotillard, dénonce une “gestion chaotique de sa crise” par Lactalis.

Leclerc reconnaît une ”défaillance”

Mardi, c’était le premier groupe français de grande distribution, E.Leclerc, qui reconnaissait avoir vendu des reliquats de produits Lactalis concernés par le rappel du 21 décembre dans certains de ses magasins.

Rappel le 21 décembre

Le 21 décembre en effet, Lactalis avait procédé au rappel de l’ensemble de ses laits et autres produits infantiles produits dans son usine de Craon (Mayenne) depuis février 2017 après la découverte d’une contamination aux salmonelles.

Un premier rappel de certains lots de laits infantiles avait été décrété le 2 décembre puis le gouvernement avait annoncé un retrait massif de produits issus de l’usine de Craon le 10 décembre.

Contamination à la salmonelle

La bactérie à l’origine de la contamination à la salmonelle de cette usine est probablement la même que celle qui a frappé le site en 2005, a indiqué lundi l’Institut Pasteur.

Au 20 décembre, Santé publique France avait recensé 35 nourrissons atteints de salmonellose en France depuis mi-août, dont 31 ayant consommé un lait infantile de l’usine de Craon. “Le nombre est assez faible” et “je ne pense pas qu’il devrait beaucoup évoluer”, a estimé lundi Simon Le Hello, codirecteur du Centre national de référence salmonelle de l’Institut Pasteur, qui enquête sur cette bactérie.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages