Lait infantile contaminé : Lactalis savait depuis des mois

Lait pour bébé contaminé : Lactalis savait

Selon le Canard enchaîné, des contrôles “internes”, gardés secrets, avaient détecté les salmonelles impliqués dans la fabrication de lait infantile en poudre depuis plusieurs mois…

Révélation embarrassante pour l’entreprise Lactalis, dans le cadre du lait infantile contaminé pa des salmonelles. Selon le Canard enchaîné, l’entreprise était au courant depuis plusieurs mois de la présence de salmonelles dans la fabrication de lait infantile en poudre.


Des contrôles “internes” avaient été gardés secrets, ajoute l’hebdomadaire.Des inspections “internes” avaient révélé, en août, “des salmonelles sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages”, de même que des contrôles similaires en novembre.

35 nourrissons contaminés

Si la loi n’oblige pas à rendre publics ces rapports de contrôle interne, l’affaire risque d’écorner l’image de Lactalis.

35 nourrissons au moins ont été contaminés par les salmonelles. Seize avaient été hospitalisés, mais tous sont aujourd’hui hors de danger. Par ailleurs, le Canard Enchaîné affirme que si la production de laits infantiles dans l’usine de Craon est arrêtée, des céréales continueraient à être fabriquées. Une information démentie par une porte-parole du groupe. “Tout ce qui est fabriqué dans l’usine de Craon est arrêté depuis le 8 décembre”.

Des plaintes déposées

Début décembre, toute la production de lait en poudre, depuis février 2017, de l’usine de Craon (Mayenne) a été rappelée en raison de la possible présence de salmonelles, soit des dizaines de boîtes. Plusieurs plaintes ont également été déposées.

Le pôle santé du parquet de Paris a ouvert une enquête sur les agissements du numéro un mondial du lait le 26 décembre dernier.