Le Front national va changer de nom

Illustration / AFP

Le changement de nom du FN a été validé jeudi par les militants. Marine Le Pen fera une proposition de nouvelle appellation dimanche, lors du congrès du parti à Lille.

Le Front national fait sa mue. Première étape, le principe d’un changement de nom du parti d’extrême droite a été validé jeudi par les militants invités à se prononcer par questionnaire. Marine Le Pen, seule candidate à sa propre succession à la tête du parti dimanche, fera elle-même une proposition pour remplacer “Front national” lors de son discours de clôture au congrès du parti à Lille.

Les pronostics sont ouverts. Refusant de dévoiler ce nouveau nom, Marine Le Pen a déclaré qu’elle trouvait “ringard” le nom “patriotes”, déjà pris par le nouveau parti créé par son ancien conseiller Florian Philippot, qui a claqué la porte du FN en septembre.

La fin du “Front”

La présidente frontiste pour qui le mot “front” a une connotation “militaire”, avait déjà fait part de sa préférence pour le mot “nation”. Sur France 3 dimanche, elle avait pourtant écarté la possibilité que ce soit “Les nationaux” comme le suggérait le député du Gard Gilbert Collard.

Selon nos informations, le “Front” devrait bien être abandonné. Quelle que soit la proposition de Marine Le Pen dimanche ; “rassemblement”, “mouvement” ou “union” national(e), une chose est d’ores et déjà certaine : la nouvelle appellation devra être validée par les militants.