Le "jackpotting", la nouvelle technique "3.0" des braqueurs de distributeurs automatiques de billets

Illustration / AFP

La délinquance 3.0 s’attaque désormais aux banques à l’aide de clés USB et d’ordinateurs. Appelé “jackpotting”, le phénomène commence à apparaître en France.

Oubliez les casses de banques armes à la main, le temps est au “braquage 3.0”! Les nouveaux braqueurs sont désormais simplement équipés d’une clé USB et d’un ordinateur. Ces malfrats d’un nouveau genre ne se rendent pas au guichet mais s’attaque directement aux distributeurs automatiques de billets. On appelle cela le “jackpotting”.

La technique est simple. Le voleur dévisse le DAB et s’attaque à l’unité centrale à l’aide d’une clé USB. Il lui suffit ensuite de connecter son ordinateur, et le distributeur lui rend autant de billets qu’il le souhaite. “Ils font bien attention de ne pas vider le DAB pour ne pas déclencher d’alarme”, souligne François-Xavier Masson, le patron de l”Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information (OCLCTIC).

Faille informatique

A l’origine de cette nouvelle technique, une défaillance des distributeurs. “Ils ont repéré une faille sur un certain modèle de DAB”, précise-t-il. La manœuvre prend une vingtaine de minutes. “Ils prennent ainsi plusieurs dizaines de milliers d’euros sur plusieurs DAB”, selon le patron de l’OCLCTIC. Mais, prévient-il, “c’est assez compliqué, il y a eu plusieurs tentatives où ils sont repartis sans rien”.

Cette nouvelle délinquance nécessite donc des profils plus spécifiques, qui requiert compétences et connaissances informatiques. “Ce sont des équipes mobiles, qui ne se cantonnent pas au territoire national”, ajoute-t-il, évoquant une arrestation en Norvège d’un membre d’une équipe de Moldaves et Roumains ayant participé à une opération sur des DAB à Mulhouse pour un préjudice de 50.000 euros

Phénomène qui arrive en France

“C’est un phénomène qui commence à apparaître en France. On a eu les premières affaires depuis un an environ. On le suit avec beaucoup d’attention”, ajoute François-Xavier Masson au micro d’Europe 1.

Même si aucun suspect n’a pour l’instant été interpellé en France, trois enquêtes y ont été ouvertes pour des affaires dont le préjudice total est estimé à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Lire aussi :
Amputé après une fracture, il poursuit l’hôpital en justice
Marine Le Pen suggère à Laurent Wauquiez de “proposer une alliance “au FN

 

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages