Le nouveau billet de 50 euros est (presque) là

Photo : AFP

Le 4 avril prochain, un nouveau billet de 50 euros commencera à entrer en circulation. Le but de cette nouvelle mouture : renforcer les dispositifs de sécurité intégrés à la coupure pour rendre sa falsification plus difficile.

Le billet de 50 euros n’avait été mis à jour depuis le lancement de la monnaie européenne, en 2002, contrairement au billet de 5, 10 et 20 euros. Une injustice qui sera bientôt réparée puisque, le 4 avril prochain, une nouvelle version de la coupure sera disponible. Le but ? Sécuriser un peu plus ce billet très prisé dans les échanges afin d’en limiter, au maximum, les contrefaçons.

Le 50 euros nouveau arborera néanmoins les mêmes couleurs que l’ancien. Petite nouveauté tout de même : la présence d’une princesse de la mythologie grecque dans la fenêtre du billet… la princesse Europe, évidemment.  Delphine Lalanne, qui se charge de la mise en circulation de cette nouvelle mouture au sein de la Banque de France, précise à RTL : “Il s’agit du portrait de la princesse Europe, qui a donné le nom à notre continent. On le retrouve à plusieurs endroits sur le billet : dans le filigrane et dans la bande holographique”.

Sécurité renforcée

La fenêtre portrait permet la mise en place d’un nouveau signe de sécurité, déjà effectif sur le billet de 20 euros de la série “Europe”. En observant la coupure par transparence, le personnage de la princesse Europe apparaît dans la partie supérieure de l’hologramme. Idem concernant le filigrane. De son côté, le recto du billet présente le montant, en émeraude, le nombre changeant de couleur en fonction de l’inclinaison.

Un milliard de billets de 50 euros ont été imprimés en France, en Auvergne. Pour l’heure, la date de retrait définitive des anciens modèles n’a pas été annoncée.

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages