Manuel Valls élu de justesse : Farida Amrani recompte les voix à la préfecture

 

Farida Amrani – AFP

AFP

L’atmosphère n’est toujours pas à l’apaisement à la préfecture de l’Essonne. Au lendemain de la très courte réélection de l’ancien Premier ministre, sa rivale, Farida Amrani, est arrivée ce matin peu après neuf heures pour assister au recomptage des voix qu’elle a réclamé.

Farida Amrani maintient ce lundi ses soupçons d’irrégularités dans le scrutin de l’Essonne qui a vu Manuel Valls obtenir une majorité de 139 voix seulement. “On nous a interdit de faire recompter les bulletins hier soir (dimanche soir) en mairie, alors on va le faire en préfecture”, a déclaré Mme Amrani, en arrivant à la préfecture lundi matin. “On monte en parallèle un dossier pour le Conseil constitutionnel”, a-t-elle ajouté.

Des soupçons sur plusieurs bureaux de vote

Dans le collimateur de l’équipe de Farida Almarani : quatre bureaux d’Evry où La France Insoumise n’avait pas d’assesseur, faute de bénévoles. “Comme par hasard, les résultats de ces bureaux sont tombés en dernier”, a-t-elle souligné, évoquant aussi “une tentative” de triche dans un cinquième bureau, sans préciser lequel.

Manuel Valls sûr de sa victoire

Du côté de Manuel Valls, pas question de céder. Lundi matin, l’ancien Premier ministre a posté plusieurs messages sur Twitter affichant sa détermination à siéger à l’Assemblée :



 

Dans la première circonscription de l’Essonne, Manuel Valls, ancien Premier ministre, était sous le feu des projecteurs. Face à lui, aucun candidat de La République en Marche ! ou de candidat du Parti socialiste n’avait été investi. Dimanche soir, il a annoncé sa victoire par 50,3% des suffrages avec seulement 139 voix d’avance sur sa rivale de La France Insoumise, Farida Amrani, dans une atmosphère perturbée.

“Tricheur”

Lors de l’annonce des résultats et dans les minutes qui ont suivi, des tensions avec des opposants sont apparues. “Annulez !” ont scandé certaines personnes présentes tandis que des insultes ont éclaté à la mairie d’Evry, où l’annonce des résultats a été faite. Un homme a dû être évacué manu militari par les forces de l’ordre.


La directrice de la communication de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou, a fait part de sa colère, et accuse Manuel Valls d’être “un tricheur”.


L’adversaire de Manuel Valls, Farida Amrani, a de son côté revendiqué la victoire, et annoncé qu’un recours allait être déposé.


En tête au premier tour

Au premier tour, Manuel Valls avait récolté 25,5% des voix, contre 17,6% pour Farida Amrani. Le premier tour avait d’autant plus attiré les regards que le polémiste Dieudonné ou le chanteur Francis Lalanne faisait partie des candidats.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages