"Marée populaire"anti-Macron : près de 32.000 manifestants à Paris, selon un comptage indépendant

Des dizaines de personnes ont été interpellées en marge du cortège à Paris.

Le raz-de-marée populaire s’est-il produit ? Des rassemblements contre la politique d’Emmanuel Macron étaient organisés un peu partout en France par la CGT, la France insoumise et d’autres organisations de gauche.

Une mobilisation appelée “marée populaire” qui a réuni 250.000 personnes dans toute la France, selon la CGT, dont 80.000 à Paris. La préfecture de Police avance quant à elle le chiffre de 21.000 personnes dans la capitale. Un comptage indépendant (Occurence) parle lui de 31.700 personnes.

C’est plus que lors de la manifestation du 22 mai qui avait rassemblé 16.400 personnes, selon Occurrence. Le 5 mai, la manifestation baptisée “fête à Macron” à l’appel du député LFI François Ruffin, avait rassemblé 38.900 personnes à Paris, toujours selon Occurrence.

32 arrestations à Paris

Trente-deux personnes ont été interpellées en début de manifestation samedi à Paris, notamment pour port d’arme, rébellion ou participation à un groupement en vue de commettre des violences, précise la préfecture de police.

“On veut éviter autant que faire se peut le phénomène black blocs” a déclaré à le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb

Des incidents ont également éclaté à Nantes. Arrivés au niveau de la préfecture, des manifestants anticapitalistes vêtus de noir, ont lancé divers projectiles (bouteilles en verre, pierres, billes de peinture, lacrymogènes, bâtons et papier toilette) en direction des forces de l’ordre, qui ont répliqué en faisant usage d’une lance à eau.

La “super fête à Macron”

Cette “super fête à Macron”, dixit Jean-Luc Mélenchon, est organisée à l’initiative d’Attac (Association pour la taxation des transactions financière et pour l’action citoyenne), à laquelle s’est jointe la gauche de la gauche (La France insoumise mais aussi PCF, EELV, Générations, NPA …) ainsi que des syndicats (CGT, Solidaires, Syndicat de la magistrature, Sud PTT, Unef…) et des associations (Les Amis de la terre, Mouvement de la paix, La santé n’est pas une marchandise…).

A Paris, la manifestation partira en début d’après-midi de la Gare de l’Est direction Bastille, en passant par la place de la République. D’autres défilés auront lieu un peu partout en France, notamment à Marseille avec Jean-Luc Mélenchon.