Les vacances polémiques de deux ministres


Selon Médiapart, Gérald Darmanin  et Sébastien Lecornu ont loué la villa, d’un ex-trafiquant de drogue.

Il n’y a pas que les vacances d’Emmanuel Macron qui sont au cœur de l’actualité politique. Celles que passent Gérard Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics et Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat de la Transition énergétique et solidaire, sont au cœur de l’actualité.

Selon Médiapart, ils ont passé leurs vacances dans une villa en Corse, de 180 m², pour 4 000 euros la semaine. Jusque-là, rien de bien passionnant hormis pour la presse people. Sauf que cette villa appartient à Christelle Godani, compagne de Gilbert Casannova, connu comme un ancien trafiquant de drogue.

Une plainte déposée

Ancien président de la chambre de commerce d’Ajaccio et de la Corse-du-sud, il avait été condamné, en 2005, pour abus de biens sociaux et banqueroute frauduleuse. Puis en 2010, il écope de huit ans de prison pour trafic de cannabis entre le Maroc et la France.

Les deux ministres, qui affirment ne pas être au courant du passif du propriétaire de la villa, ont décidé de contre-attaquer.


Sébastien Lecornu, joint par Mediapart,  a fait par de sa surprise : « Je tombe des nues ! Cette villa a été louée par des amis de l’Eure, avec qui nous partageons les frais de location. Je ne connais pas les propriétaires. Je dors et je bois du rosé, je commence juste à déconnecter. Vous êtes la première personne à me parler de cela ! ».

Des “subtilités corses”

De son côté, Gérald Darmanin affirme que s’il avait été informé du CV de son hôte, il aurait bien évidemment renoncé à ce séjour, prétextant une méconnaissance des « subtilités corses ». Les services de l’Etat, prévenus en amont de ce séjour, n’ont pas prévenu les deux ministres.

“Dès le 21 juillet, nous avons allumé les warnings et alerté la préfecture de Corse-du-Sud. Comme personne ne réagissait, le directeur adjoint du cabinet du Premier ministre, Thomas Fatome, a été prévenu par un appel privé, le 8 août. Mais visiblement, personne n’a déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit… C’est incompréhensible ! », affirme à Médiapart une source policière. Sur Facebook, Gérald Darmanin publie sa mise au point sur l’affaire.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages