Affaire Maëlys: la voiture du suspect n'a pas été flashée selon le parquet

DR

Le parquet de Grenoble a démenti “catégoriquement” samedi que le véhicule de l’homme suspecté d’avoir enlevé la petite Maëlys ait été “flashé par un radar automatique” le soir du mariage où la fillette a disparu il y a quatre semaines.
Vendredi soir, le quotidien régional Le Dauphiné Libéré avait fait état de cette information, relayée depuis par plusieurs médias.

Par ailleurs, le profil de cet ancien militaire de 34 ans s’est encore assombri avec les témoignages de ses ex-compagnes. Des femmes qui décrivent un homme violent, manipulateur et intimidant. “Il les obligeait à faire certaines choses et les filmait sans leur consentement” selon une source citée par France Info.

Six patrouilles en voiture, dix gendarmes sur le terrain et douze membres de la cellule d’enquête restent mobilisés pour retrouver Maëlys, 9 ans, disparue lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit du 26 au 27 août, a-t-on ajouté de même source.

Maëlys : les indices s’accumulent contre le principal suspect
Le principal suspect dans l’enquête sur la disparition de Maëlys continue de clamer son innocence et présente une explication à chaque élément présenté par les enquêteurs.


Ce contenu peut également vous intéresser


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages