Marine Le Pen dénonce "une fatwa bancaire"

Conférence de presse de Marine Le Pen – M6info

HSBC et la Société Générale dans le viseur de la présidente du Front National qui, selon elle, mettent en péril la démocratie.

Lors d’une conférence de presse au siège de son parti, Marine Le Pen a été très offensive, parlant de “bannissement”, de “fatwa”, de “tentative d’étouffement de la démocratie”.

Elle a annoncé que la Société Générale avait demandé au Front national de clôturer les comptes ouverts dans son établissement et précisé que la banque HSBC, “sans aucune justification”, lui avait annoncé la fermeture de son compte personnel datant de 25 ans.
“Personne ne nous a jamais saisi d’aucune inquiétude” sur les comptes du FN ou personnels des responsables du parti, a-t-elle dit.

Mais contrairement à ce qu’elle avait annoncé plus tôt dans la matinée sur Twitter, Marine Le Pen n’a pas diffusé l’enregistrement de sa conversation avec le directeur de sa banque.


Celle qui est arrivée au second tour de l’élection présidentielle va donc porter plainte pour “discrimination politique”, contre la Société Générale, au nom du FN et contre HSBC, à titre personnel.

“Les oligarchies financières qui se sentent protégées, voire encouragées par une sorte d’impunité, soient donc tentées d’intervenir de plus en plus dans le cours de la démocratie en France.”

L’un des établissements bancaires mis en cause, la Société Générale s’est exprimé quelques heures après les déclarations de Marine Le Pen. La banque défend une décision de nature “exclusivement bancaire” et “donc sans aucune considération politique”.

“Les décisions du groupe en matière d’ouverture et fermeture de compte sont de nature exclusivement bancaire dans le respect des exigences réglementaires, et donc sans aucune considération politique.”

La dirigeante du FN a précisé avoir saisi Emmanuel Macron les problèmes bancaires de son parti mardi lors de son entrevue à l’Elysée avec le chef de l’Etat.

Le FN doit “pouvoir disposer d’un compte bancaire” selon Castaner

“Il est normal que le FN puisse disposer d’un compte bancaire” selon le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner. “Les financements publics légalement acquis pour le Front national seront maintenus” et “il n’est pas question qu’il puisse y avoir un traitement différent pour un parti qu’il soit”, a-t-il précisé lors du compte-rendu du Conseil des ministres.
Donc “il est normal que le FN puisse avoir une solution bancaire, comme tous les Français (…) Mais je ne connais pas les raisons qui ont poussé la banque à dire à son client merci et au revoir”.

 

A lire aussi Un nouveau candidat FN pour 2022 ?

Front national : Marine Le Pen, un problème ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages