Mort d'Angélique : le meurtrier présumé a supprimé des fichiers pédopornographiques

AFP

Selon BFM TV, le meurtrier présumé de l’adolescente de 13 ans a fait disparaître des fichiers pédopornographiques de son ordinateur. 

David Ramault nourrissait-il des tendances pédophiles ? Les derniers éléments de l’enquête sembleraient le confirmer. Selon BFM TV, les policiers ont découvert que des fichiers à caractère pédopornographiques avaient été supprimés de l’ordinateur de celui qui a avoué avoir tué la petite Angélique le 28 avril dernier à Wambrechies (Nord). 

Trois jours auparavant, l’adolescente de 13 ans avait suivi cet ancien voisin chez lui où il l’avait violé puis étranglé. Mis en examen pour séquestration, viol et meurtre sur mineur de moins de 15 ans, le chauffeur de bus a depuis été incarcéré dans un hôpital psychiatrique pour détenus à Seclin.

Enquête ouverte pour exhibition sexuelle

Une enquête préliminaire distincte pour exhibition sexuelle a par ailleurs été ouverte, toujours selon BFM TV. Selon un témoin, quelques jours avant le drame, l’homme de 45 ans aurait été aperçu en train de s’exhiber devant des adolescents dans un bus. 

En 1996, David Ramault avait déjà été condamné pour “viol avec arme”, “attentats à la pudeur aggravés” et “vol avec violence”. Il était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS).

Mort d’Angélique : le suspect présenté au juge