Mort de Johnny Hallyday: standing ovation à l'Assemblée

Des applaudissements ont retenti mercredi à l’Assemblée nationale en hommage à Johnny Hallyday, disparu dans la nuit de mardi à mercredi.

Ce n’est pas encore un hommage national, mais cela y ressemble déjà fortement. Les Parlementaires se sont mis debout mercredi après-midi pour saluer la mémoire du chanteur disparu dans la nuit de mardi à mercredi.

Avant de donner le coup d’envoi des questions au gouvernement, le président de l’Hémicycle, François de Rugy, a affirmé depuis le perchoir :

“A l’image des Françaises et Français, nous avons tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday”

La quasi totalité des députés et les ministres se sont alors progressivement levés pour applaudir debout.

Un “artiste exceptionnel”

Peu après, le Premier ministre Edouard Philippe a également réagi à la disparition du chanteur.

“Notre hémicycle représente le peuple français. Lorsqu’il est ému, il est normal que l’émotion teinte les débats de cet hémicycle”

“Je suis né en 1970, bien après que Johnny Hallyday a commencé à chanter. Et pourtant, toute ma vie, et probablement toute la nôtre, toute la vôtre, nous avons entendu et vu cet artiste exceptionnel qui a su séduire, conquérir des nouveaux publics, se renouveler, investir des champs très variés dans la chanson, au cinéma et au théâtre”, a-t-il glissé.

Un hommage national ?

Observant qu'”il avait une place très particulière et (que) l’émotion ce matin est très vive”, le Premier ministre a rappelé que le président de la République “réfléchissait à une façon de rendre un hommage particulier à Johnny Hallyday, mais qu’il le ferait en accord avec la famille”.

Notre dossier consacré à la mort de Johnny Hallyday 

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages