Nicolas Hulot va porter plainte contre le magazine Ebdo pour "diffamation"

AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Le ministre de la Transition énergétique a fait savoir par la voix de ses avocats sa décision de porter plainte contre l’hebdomadaire qui l’accuse d’agressions sexuelles.

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a décidé de porter plainte pour “diffamation” contre le magazine Ebdo, annoncent ses avocats ce lundi. L’hebdomadaire a publié vendredi un article sur des accusations de harcèlement et de violences sexuelles à l’encontre de Nicolas Hulot.

“‘Nous avons reçu pour instruction, Jacqueline Laffont et moi, de lancer cette procédure en diffamation”, a déclaré son avocat Me Alain Jakubowic.

Après avoir exprimé sa colère au micro de Jean-Jacques Bour­din sur BFMTV et avoir ferme­ment démenti les rumeurs, Nico­las Hulot s’est présenté au conseil des ministres. Dans les pages du Jour­nal du dimanche, un de ses collègues évoque l’état d’esprit du ministre de la Tran­si­tion écolo­gique et soli­daire :

Il est en souf­france. Quand il en parle, il a la gorge nouée, du mal à parler. Ça se voyait qu’il n’avait pas dormi depuis plusieurs jours.”

Le Jour­nal du dimanche rapporte que depuis, Nico­las Hulot s’est retran­ché chez lui en Bretagne et a rési­lié sa ligne de télé­phone portable. Ce sont ses secré­taires d’État qui ont pris le relais pour gérer les affaires courantes du minis­tère.