Notre-Dame-des-Landes : une manifestation de soutien aux zadistes sous tension, à Nantes

Nantes, le 14  avril 2018 – AFP

Près de 7000 personnes s’étaient réunies samedi après-midi pour soutenir les zadistes expulsés de Notre-Dame-des-Landes. Des heurts ont rapidement éclaté pendant le rassemblement…

“Libérez nos fossés, expulsez les blindés” ou encore “Ils ont voulu nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions des graines”. Voici ce qu’on pouvait entendre cet après-midi dans les rues du centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique).

Plus de 6700 personnes, selon la préfecture, ont ainsi manifester leur soutien samedi aux occupants illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, visée depuis six jours par une opération massive d’expulsion de la gendarmerie.

Des heurts…

La tension était donc palpable. Après un début calme, les CRS ont répondu à un jet de pierre sur leurs camions, par un premier tir de gaz lacrymogènes. Paniqués, les manifestants se sont mis à courir dans tous les sens. Le ministère de l’Intérieur a condamné les violences sur Twitter.


“Soutien de la liberté”

Jennifer 35 ans, maraîchère, était venue pour dénoncer les “moyens proportionnés” et l’intervention “très violente” des forces de l’ordre cette semaine. “On habite à 10 km de la Zad et on entend les grenades assourdissantes de chez nous.” Elle a déploré le délai trop court entre la décision d’abandon du projet et les opérations de démolition :

“S’il y avait plus de temps avant l’intervention, certainement que des personnes seraient parties d’elles-mêmes”.

D’autres manifestants, Evelyne, 69 ans, Simone, 65 ans et Claude 77 ans étaient en week-end à Guérande, mais ils ont poussé jusqu’à Nantes, “contre le bétonnage, l’agriculture intensive et pour la protection de la nature” et “en soutien de la liberté”. “J’aime bien l’idée d’une autre manière de vivre”, a expliqué Evelyne à l’AFP. Un rassemblement qui intervient alors que les autorités ont annoncé vendredi la fin des opérations d’expulsions.

Notre-Dame-des-Landes : fin des opérations d’expulsions

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages