Polanski accusé par une troisième femme d'agression sexuelle sur mineure

Roman Polanski face à la justice

Le cinéaste franco-polonais fait face à de nouvelles accusations d’ “agression sexuelle” de la part d’une femme, âgée de 16 ans à l’époque des faits.

Roman Polanski défraie à nouveau la chronique. Une troisième femme est sortie de l’ombre pour accuser le réalisateur Roman Polanski d’agression sexuelle lorsqu’elle était mineure. Roman Polanski réalisateur est toujours poursuivi pour avoir violé une adolescente il y a 40 ans.

Identifiée seulement par le prénom Robin, cette femme a déclaré lors d’une conférence de presse à Los Angeles mardi qu’elle avait été “abusée sexuellement” par le célèbre cinéaste franco-polonais lorsqu’elle avait tout juste 16 ans, en 1973.

“Le lendemain, j’ai dit à un(e) ami(e) ce que M. Polanski m’avait fait”, a-t-elle expliqué en lisant une déclaration. “Mais, à cette seule exception près, la raison pour laquelle j’ai gardé cela pour moi, c’est que je ne voulais pas que mon père fasse quelque chose qui aurait pu l’envoyer en prison pour le reste de sa vie”, a-t-elle ajouté.

Une agression en Californie

La nouvelle accusatrice du metteur en scène de “Rosemary’s baby”, “Chinatown” et “Le pianiste” a souligné qu’elle avait décidé de sortir de son silence après que Samantha Geimer, la victime au centre de l’affaire de viol sur mineur qui hante Polanski depuis quatre décennies, eut enjoint les autorités de clore le dossier.

A lire aussi : 
César : Roman Polanski renonce à présider la cérémonie
Justice : Roman Polanski extradé aux Etats-Unis ?

L’avocate Gloria Allred, qui représente Robin, a précisé que l’agression avait eu lieu au sud de la Californie, mais que sa cliente ne donnerait pas plus de détails. Bien qu’il y ait prescription sur son cas, elle pourrait être appelée à témoigner lors d’un futur procès, a fait valoir Mme Allred. Le cinéaste n’a toujours pas réagi.

Polanski risque toujours la prison aux Etats-Unis

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages