Assemblée : Richard Ferrand désigné par LREM pour briguer le perchoir

Richard Ferrand – AFP

Le député du Finistère, proche d’Emmanuel Macron, l’a emporté par 187 voix contre 85 voix à Barbara Pompili.

Richard Ferrand à une marche du perchoir. Les députés La République en Marche (LREM) ont voté lundi en faveur de leur chef de file pour briguer la présidence de l’Assemblée nationale. Le député du Finistère a recueilli, dès le 1er tour, 64,26% des suffrages, obtenant ainsi l’investiture du groupe devant Barbara Pompili (29,21%), la députée de l’Isère Cendra Motin (5,15%) et celui du Tarn Philippe Folliot (1,37%).

“Je ne suis pas un chouchou”

Le député du Finistère a immédiatement salué “un vote de confiance, un vote sur fond d’adhésion aux propositions” qu’il a pu faire. “Je suis surtout très satisfait de la manière dont s’est déroulé le processus de désignation de notre candidat”, a réagi l’ancien socialiste. Ce proche d’Emmanuel Macron a également nié sur CNEWS tout favoritisme dans sa désignation par la majorité présidentielle.


Le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner a pour sa part salué “un choix massif”, “clair” et “un choix de cohérence”.

Homme du “renouveau”

Richard Ferrand devrait officiellement accéder au perchoir mercredi, en remplacement de François de Rugy, à l’issue d’un vote dans l’hémicycle. Dans son discours aux députés en Touraine, Richard Ferrand, 56 ans, s’est posé en homme du “renouveau”.

“Incarner le renouveau, ça ne se décrète pas, ça ne s’autoproclame pas, ça se conçoit, ça se crée, ça se fabrique. Et vous savez combien avec vous j’ai pris ma part à son avènement”.

François de Rugy : de l’Assemblée à l’Écologie