Qui est Alek Minassian, le suspect de l'attaque de Toronto ?

Un homme de 25 ans a percuté lundi, au volant d’une camionnette, des dizaines de personnes dans le centre-ville de Toronto. Un dernier bilan fait état de 10 morts et de 15 blessés. Les enquêteurs privilégient la piste du loup solitaire. Voici ce que l’on sait pour l’instant sur le conducteur.

Alek Minassian est inconnu des services de police canadiens. Pourtant hier, il a semé la mort dans les rues de Toronto, au Canada. Au moins dix morts et 15 blessés sont à déplorer selon un dernier bilan. En ce lundi midi, l’étudiant de 25 ans était au volant d’une camionnette blanche lorsque le véhicule a fauché des dizaines de personnes à l’angle de la rue Yonge et de l’avenue Finch, un axe très fréquenté du nord de la ville. En pleine pause-déjeuner…


Que sait-on du suspect ?

Si ses motivations ne sont pas encore connues, les enquêteurs écartent déjà la piste terroriste privilégiant plutôt celle du loup solitaire. Selon Mark Saunders, le chef de la police, le geste du suspect semble “assurément” délibéré.

“Nous cherchons activement à découvrir quelle était la motivation exacte à l’origine de cet acte (…) Nous avons besoin de chaque pièce de ce casse-tête pour avoir un portrait complet et un compte-rendu de ce qui s’est passé ici.”

Crédit : Linkedin

Originaire de Richmond Hill, dans la banlieue de Toronto, Alek Minassian est étudiant en programmation informatique au Collège SENECA, selon son profil Linkedin.


“Tuez-moi””

A ce stade de l’enquête, rien ne le lie, semble-t-il, à une quelconque organisation terroriste. D’après une vidéo diffusée par le HuffPost canadien, l’homme se serait engagé dans une mission suicide. Sur une vidéo tournée par un témoin, on peut apercevoir le suspect brandir un objet non identifié en direction d’un officier de police en criant “tuez-moi”, avant de consentir à être interpellé.


“Tous saluent le gentleman suprême Elliot Rodger!”

Sur les réseaux sociaux, l’homme se serait dit appartenir à la communauté des “célibataires involontaires” sur la plateforme 4chan, toujours selon Radio-Canada. Un statut non authentifié du suspect irait dans ce sens en faisant référence au meurtrier d’Isla Vista, en Californie en 2014 : “Tous saluent le gentleman suprême Elliot Rodger!” Surnommé le “gentleman suprême” pour sa misogynie, Elliot Rodgers se revendiquait de cette tendance d’hommes croyant aux refus des femmes de coucher avec eux, avant de perpétrer la mort de six personnes.