Rapport Villani : 21 pistes pour redonner le goût des mathématiques aux enfants

Getty

Comment aider les élèves du Cp à la terminale à moins appréhender les mathématiques ? Le rapport Villani propose 21 mesures.

Le député et mathématicien Cédric Villani doit présenter ce lundi un rapport contenant 21 mesures pour faire évoluer l’apprentissage des mathématiques, une discipline souvent considérée comme difficile et boudée par une majorité des élèves. Ce rapport est une réponse à la mission confiée cet automne par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, pour ”établir un bilan des forces et des faiblesses actuelles” et de ”formuler des propositions concrètes en s’inspirant des pratiques les plus concluantes à la lumière des études internationales”.

“Mettons-nous à l’oeuvre”

“Aucune proposition révolutionnaire dans notre rapport, si ce n’est faisons enfin les choses telles que les évaluations nous les donnent, mettons-nous à l’œuvre et donnons-nous les moyens d’enseigner cette discipline”, a expliqué Cédric Villani ce lundi matin lors d’une interview sur LCP selon l’AFP.

A lire aussi : Ça pose problème : polémique autour d’un exercice de maths

Un encadrement déficient

Pour remédier aux lacunes des élèves, il faut remédier à celles des professeurs et des formateurs des écoles du professorat.

“Une des conclusions de notre rapport (…) , c’est de réaliser à quel point l’encadrement humain est déficient en la matière. Très peu des enseignants des écoles se sentent à l’aise avec les mathématiques et c’est normal au vu de leur parcours et de leur formation”, beaucoup d’enseignants étant issus de filières littéraires,” a déclaré Cédric Villani, lors de cette même interview.  Pour mettre fin à cette déficience dans la formation, l’auteur préconise la mise en place dès 2018 d’une formation pour les professeurs des écoles. Elle débuterait au niveau bac +1 et pourrait mener à une licence avec un ”volume disciplinaire d’enseignement dédié aux disciplines fondamentales”.

A lire aussi  : Nathan : un exercice de maths avec des migrants fait polémique

Quatre opérations dès le CP

Le rapport propose également que les élèves soient confrontés dès le plus jeune âge aux opérations de base telles que l’addition, la soustraction, la division et la multiplication et ce, dès le CP, par des pratiques rituelles et la manipulation d’objets qui rendraient les cours ludiques et concrets.

Une des mesures conseille aussi que chaque école reçoive un ”équipement de base, accompagné de tutoriels, qui favorise la manipulation d’objets réels ou virtuels”, une méthode inspirée de celle de Singapour dans laquelle les élèves passent progressivement du concret à l’abstrait.

Les lycéens aussi concernés

Le rapport n’oublie pas les lycéens pour qui les mathématiques deviennent une matière-pression, celle-là même pouvant leur permettre d’accéder à la section S, considérée comme la voie royale. Un module annuel ”de réconciliation” leur sera ainsi proposé afin de rendre les mathématiques ”plus passionnants que cela ne l’a jamais été ” selon Cédric Villani.

A lire aussi : Bac : les 61 copies de maths volées retrouvées dans un bar !