Rassemblement National : imbroglio autour du nouveau nom choisi par le FN

Marine Le Pen au Congrès du FN le 11/03/18 – Reuters

Un ancien proche de Charles Pasqua affirme avoir déjà déposé ce nom. Marine Le Pen dénonce “les affabulations d’un mythomane”.

Le nom choisi par le Front national n’arrête pas de faire parler. S’il suscite certaines critiques sur la forme, sur le fond, il est l’objet d’un imbroglio. Car sa disponibilité juridique est remise en cause.

Igor Kurek, un ancien proche de Charles Pasqua, affirme en effet avoir déjà déposé ce nom à l’INPI le 30 décembre 2012 et s’étonne dans un communiqué cinglant :

“Le RN, Rassemblement National, est très étonné de l’amateurisme de Marine Le Pen qui est aussi celui du FN, parti qui prétend pourtant se “professionnaliser, normaliser et dédiaboliser”. “Le Rn est de Droite gaulliste et républicaine, le FN est d’extrême-droite. Le FN ne sera JAMAIS le RN et le RN ne sera JAMAIS le nouveau FN”, conclut-il.


Toujours selon Igor Kurek, non seulement ce nom est pris mais il l’est par une formation politique qui s’est déjà plusieurs fois opposée au Front National lors de scrutins locaux depuis 2014. Dans L’Opinion, Igor Kurek, qui a longtemps fréquenté Jean-Marie Le Pen, affirme vouloir recourir à la justice si le FN persiste dans son choix, ce qui paraît probable.

Or, cette association, qui est en cours de dissolution, a cédé son nom le 22 février à un avocat du FN, Me Frédéric-Pierre Vos. La “cession est en cours de publication à l’Inpi”, ce qui prendra environ 6 mois, annonce le FN dans son communiqué.


Un vote des militants

Marine Le Pen a annoncé dimanche aux militants du FN réunis en Congrès qu’elle souhaitait ce changement de nom. Mais la leader du FN laisse le choix aux militants qui doivent voter par courrier

Le résultat ne sera pas connu avant au moins 6 semaines.

A lire aussi : Marine Le Pen veut rebaptiser le Front national en “Rassemblement national”

Le “Rassemblement national”, nouveau nom du FN ?