Rencontre avec une avocate russe : Donald Trump défend son fils "innocent"

Reuters

Le président américain a défendu mercredi matin son fils aîné, affirmant qu’il était “innocent” tandis que la publication d’un échange d’emails alimentait encore davantage les soupçons concernant le rôle de Moscou dans l’élection présidentielle de 2016.

Daddy Trump à la rescousse de Junior ! Donald Trump a défendu mercredi sur Twitter la probité de son fils aîné Donald Trump Jr, qui a reconnu avoir accepté de rencontrer une femme présentée comme une avocate du gouvernement russe susceptible d’avoir des informations pouvant nuire à la démocrate Hillary Clinton lors de la campagne électorale 2016.

Donald Trump Jr a publié lui-même mardi sur le réseau social un échange de courriels avec un intermédiaire britannique, Rob Goldstone, chargé d’organiser cette rencontre avec Natalia Vesselnitskaïa, le 9 juin 2016.

Puis, dans une interview à la chaîne de télévision Fox News dans la soirée, Trump Jr a déclaré : “Rétrospectivement, j’aurais sans doute fait les choses un peu différemment.”


Le président, après avoir publié un communiqué mardi qualifiant son fils de personne de “grande qualité”, a salué son intervention à la télévision mercredi et réitéré sa condamnation de la couverture des médias à propos des diverses enquêtes en cours sur les soupçons l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016.

“Mon fils Donald a fait du bon boulot hier soir”, a twitté le président américain par allusion à l’interview télévisée. “Il a été ouvert, transparent et innocent. C’est la plus grande chasse aux sorcières de l’Histoire. Triste!” a ajouté le chef de la Maison blanche.


L’échange d’emails publié par Donald Trump Jr mardi est considéré par ses détracteurs comme la preuve la plus éclatante à ce jour que les responsables de l’équipe de campagne du candidat Trump en 2016 n’ont pas dit non à l’aide proposée par la Russie pour que le camp républicain puisse remporter l’élection.

A lire : Soupçons d’ingérence : Donald Trump Junior a rencontré une proche du Kremlin en 2016

Moscou dément toute implication

Lors d’une visite à Bruxelles, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pour sa part jugé “dingue” que le fils du président américain se voie reprocher d’avoir rencontré une avocate russe. Répondant aux accusations d’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine, le chef de la diplomatie russe a demandé à ce qu’il lui soit montré “au moins un fait” prouvant ces allégations.

“J’ai appris avec surprise qu’un avocat russe, une femme, et le fils de Trump se voyaient reprocher de s’être rencontrés. Pour moi, c’est dingue”, a déclaré Lavrov lors d’une conférence de presse avec son homologue belge.

Sergueï Lavrov a coupé court aux questions des médias mercredi en disant : “C’est incroyable que des gens sérieux puissent faire une montagne d’un rien.”

De son côté, le Kremlin dit n’avoir jamais été en contact avec l’avocate Natalia Vesselnitskaïa, démentant toute implication dans la rencontre de 2016 entre le fils aîné du président américain Donald Trump et une avocate russe. qualifiant le dernier scandale visant l’équipe Trump de “feuilleton qui dure depuis trop longtemps”.

Donald Trump Jr a rencontré une avocate russe


 

 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages