Royaume-Uni : le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson démissionne

Boris Johnson – OLI SCARFF / AFP

Le ministre était en désaccord avec la stratégie post-Brexit de Theresa May.

Deux démissions en deux jours. Theresa May semble de plus en plus isolée au sein de son gouvernement. Après le départ du ministre chargé du Brexit David Davis dimanche 8 juillet, c’est le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson qui a jeté l’éponge.

Un Brexit en douceur qui passe mal

La raison ? Les deux hommes étaient en profond désaccord avec la politique post-Brexit envisagée par Theresa May, qui prône une sortie de l’Union européenne en douceur. La Première ministre britannique souhaite en effet garder des liens économiques forts avec l’UE. Le 22 septembre dernier en Italie, elle avait d’ailleurs affirmé son intention de maintenir les liens actuels avec l’Europe pendant une période de transition d'”environ deux ans” après le Brexit.

Le 6 juillet dernier, une réunion du gouvernement avait abouti à l’annonce d’un accord sur la volonté de maintenir une relation commerciale étroite avec l’UE. Une orientation qui n’a pas plu aux deux ministres.

L’exécutif britannique en crise

Les démissions de ces deux poids lourds du gouvernement de Theresa May, à moins de neuf mois du Brexit prévu fin mars 2019, plonge davantage l’exécutif britannique dans la crise alors qu’il est déjà englué dans les divisions de sa majorité sur l’avenir du Royaume-Uni hors de l’UE.