Syrie : Raqqa, ancienne "capitale" de Daech, est tombée

Des combattants des Forces démocratiques en Syrie, le 17 octobre 2017, à Raqqa. REUTERS/Rodi Said

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont achevé mardi la reconquête de l’ancienne capitale autoproclamée du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, débutée en juin.

Cette fois, la prise est “totale”. Après des mois de combats, les forces démocratiques syriennes sont parvenues mardi à éradiquer la présence de Daech à Raqqa, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

L’organisation qui s’appuie sur un réseau d’informateurs en Syrie a déclaré que les djihadistes avaient été totalement chassés de la ville. Un commandant sur le terrain a confirmé à l’agence de presse Reuters qu’il n’y avait plus aucun combattant djihadiste ni dans le complexe hospitalier ni dans le stade, les deux derniers bastions de l’EI dans la ville.

Un revers majeur pour l’EI

La chute de Raqqa, où l’Etat islamique avait organisé des parades triomphales il y a trois ans, constitue un nouveau revers majeur pour le groupe extrémiste sunnite. Les FDS combattaient avec détermination les djihadistes dans la ville depuis juin.

Des miliciens ont célébré leur victoire dans les rues et hissé un drapeau à l’intérieur du stade. La prise de l’hôpital a eu lieu pendant la nuit et dans la matinée de mardi, au prix de combats acharnés, a déclaré un porte-parole des FDS.

Assaut final des FDS

“Nous ne savons pas s’il y a toujours des IED (engins explosifs improvisés) et des pièges dans les secteurs que contrôlait l’EI, les FDS vont donc continuer à nettoyer ces zones”, a déclaré le colonel Ryan Dillon, porte-parole de la coalition sous commandement américain qui soutient les FDS.

L’assaut final des FDS contre les derniers bastions de l’EI à Raqqa, avec le soutien dans l’air et au sol de forces de la coalition sous commandement américain, a débuté dimanche après le départ d’un groupe de djihadistes syriens négocié par des chefs tribaux.

Raqqa, cité millénaire dans le nord de la Syrie, a été la première grande ville du pays à tomber aux mains du groupe djihadiste Etat islamique (EI). Elle sera sa “capitale” de facto durant plus de trois ans.

Lire aussi :
Syrie : Daech vit ses derniers jours à Raqqa, selon les forces anti-djihadistes
Syrie : l’Etat Islamique acculé à Raqqa

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages