Thomas Thévenoud avait déposé la marque "phobie administrative"

AFP PHOTO / Martin BUREAU

Créateur de l’expression “phobie administrative, Thomas Thévenoud, l’ancien secrétaire d’Etat au Commerce, a déposé le 12 septembre 2014, cette expression comme une marque auprès de l’institut national de la propriété industrielle (INPI).

Il en avait été le créateur. Du moins, il avait médiatisé l’expression : “phobie administrative”. Thomas Thévenoud, éphémère secrétaire d’Etat au Commerce extérieur en août et septembre 2014, condamné en janvier dernier à un an de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité pour fraude fiscale, n’a pas perdu son sens de l’humour.

“Phobie administrative” : une marque déposée

Selon nos informations, l’ancien homme politique, sans mandat aujourd’hui, a déposé le 12 septembre 2014, la marque “phobie administrative” auprès de l’institut national de la propriété industrielle (INPI) quelques jours avant que le scandale sur ses absences fiscales n’éclate.

Le document de l’INPI indique qu’il peut utiliser cette marque verbale pour des produits et services tels que la publicité, la gestion des affaires commerciales, l’administration commerciale, les services d’abonnement à des journaux, des services de communication pour la vente au détail, etc.

L’adresse de l’ancien ministre et son épouse est également mentionnée sur ce document. “Le principe d’une marque c’est qu’elle doit être exploitée”, décrypte une juriste sinon elle est déchue au bout de cinq ans pour défaut d’exploitation”.

Pourquoi donc Thomas Thévenoud a-t-il déposé cette savoureuse expression ?  « Il veut peut-être en faire un parfum », plaisante un ancien camarade socialiste.

Joint aujourd’hui, l’intéressé n’a pas démenti notre information mais n’a souhaité faire aucun commentaire sur le dépôt de cette marque, s’imposant un devoir de silence depuis sa condamnation.

 

/
En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages