Tuerie en Floride : un officier armé se trouvait devant le lycée, mais n'est pas intervenu

Les hommages rendus devant le lycée où a eu lieu la tuerie en Floride – AFP

Suspendu après cette révélation, l’officier pointé du doigt a démissionné.

“Il aurait dû entrer, confronter le tueur, tuer le tueur”. Cet homme que désigne le shérif Scott Israel s’appelle Scott Peterson. Le 14 février dernier, cet officier, armé, se trouvait sur le campus de la Marjory Stoneman Douglas High School à Parkland au moment où la fusillade qui a fait pas moins de 17 morts a éclaté.

“Il a allumé sa radio et s’est positionné devant l’entrée”

Si son nom a été évoqué ce jeudi 23 février, c’est parce que selon le shérif, il n’aurait pas rempli sa mission. En effet, alors qu’il se trouvait sur les lieux du massacre, Scott Peterson n’a pas pénétré dans le bâtiment. “Il a allumé sa radio et s’est positionné devant l’entrée ouest mais il n’est jamais entré”, a expliqué Scott Israel au cours d’une conférence de presse. Il est ainsi resté dehors pendant quatre à six minutes alors que les coups de feu retentissaient dans le lycée.


Suite à cette lourde révélation, le shérif, qui a qualifié la réaction de son collègue de “terrible”, a décidé de suspendre l’officier sans paie. Mais ce dernier, proche de la retraite, a choisi de  démissionner.

Tuerie de Parkland : deux professeurs morts en héros


Etats-Unis : quelles ont été les fusillades les plus meurtrières depuis 25 ans ?